Logo Amiens Métropole

Actu

FOOTBALL : Jean Christophe Bouet : la patience récompensée

on

Imprimer

FOOTBALL : Jean Christophe Bouet : la patience récompensée

Pour Jean Christophe Bouet, le gardien de Dunkerque qui vient de signer son premier contrat professionnel à l’Amiens SC, à près de 34 ans, c’est une belle aventure, une sorte de Noël avant l’heure.

Depuis son arrivée à la Licorne, le gardien Jean-Christophe Bouet savoure intérieurement son bonheur.

Nul doute que s’il avait été plus jeune, il aurait assurément sauté au plafond. Mais à bientôt 34 ans, l’enfant de Dax le pays du rugby, sait maîtriser ses émotions.

Quand on s’entretient avec ce garçon équilibré et qui aime répéter que sans la famille, il n’est rien, Jean Christophe démontre qu’il a les pieds sur terre. Il a aussi une qualité qui l’a beaucoup servi : la patience.

Figurez-vous et c’est franchement exceptionnel dans le football français, Jean Christophe Bouet a signé son premier contrat professionnel alors qu’il va sur ses 34 ans.

Jamais, il n’ aurait imaginé que ce genre évènement puisse lui arriver. Et pourtant, ce joli cadeau lui est tombé sur la tête voici peu de temps, au point que parfois, il se demande, s’il ne rêve pas.

Jean Christophe Bouet est le joueur arrivé au club qui a le plus souvent rencontré l’ASC. C’était avec Dunkerque en National. Il n’a jamais été malheureux contre l’ASC n’ayant jamais été battu.

Mais laissons Jean Christophe Bouet nous faire revivre ces derniers jours au cours desquels sa vie a basculé.

« D’abord, ce stade de la Licorne, je le connais assez bien. Avec Dunkerque, j’y ai joué trois fois et j’ai gagné ou fait match nul. Je n’ai pas été malheureux. Il s’agissait de bonnes performances car ce n’est pas facile de gagner à la Licorne.

« La proposition d’Amiens est venue tardivement. J’approche les 34 ans et cette proposition, était donc inespérée. « Me retrouver dans un groupe de Ligue 1, c’est fantastique.

Tout s’est alors accéléré pour moi et ce pour ma plus grande joie.

« Maintenant pourquoi je me retrouve ici en haut de l’affiche, il faudrait le demander soit au coach soit à Olivier Lagarde.

« Ce dont je suis sur, c’est que si Dunkerque était monté en L2, je serais resté dans le Nord où je me plaisais bien. Je suis malheureux pour Dunkerque qui mérite mieux.

« Signer un contrat pro d’un an à mon âge, c’est merveilleux. Jusqu’à présent, j’avais l’habitude de signer des contrats amateurs ou fédéraux. C’est une découverte et je dois l’avouer : c’est un rêve de petit garçon qui se réalise. J’avais abandonné ce rêve depuis longtemps. Je vous assure que si cela s’était produit auparavant, j’aurais sauté au plafond mais je me contiens mieux. Ma joie est intérieure et je la partage avec ma famille. Quand on a près de 34 ans, ce genre d’évènement n’arrive quasiment jamais. C’est normal que le club ne me fasse signer que pour un an. Il ne sait pas ce que je vais donner car il y a quand même une sacrée différence entre le National et la Ligue 1.

L’appel d’Amiens m’a donné un coup de fouet et je vais pouvoir terminer ma carrière de la plus belle des façons. »

En dépit de son passage dans le Nord, Jean-Christophe Bouet n’a pas tout à fait perdu son accent du Sud-Ouest.

« C’est vrai je suis originaire du pays du rugby. Dans la famille tout le monde joue au rugby. En ce qui me concerne le choix a failli un moment basculer mais je suis resté dans le foot que j’aimais mieux. J’ai donc démarré à Bayonne ».

A l’ASC, Jean Christophe sera le numéro 2 derrière Régis Gurtner.

Les deux hommes n’ont pas mis longtemps à s’apprécier. Tous deux respirent la sérénité, la maitrise de soi. Tous deux se sont mariés quasiment en même temps ces dernières semaines et tous deux ont deux enfants.

Nul doute que ce duo de « sages » va travailler dans la bonne entente et la bonne humeur. Jean Christophe Bouet conclut :

« Moi je suis ici pour aider Régis afin qu’il soit encore le meilleur possible. Je suis persuadé qu’il va faire une excellente saison ».

-Jean Christophe Bouet en bref

Né le 21 juillet 1983 à Dax

Gardien de but- 1m84- 82 kg

Clubs précédents

Bayonne (7 ans)

Villemomble (2 ans)

Red Star (2 ans)

Dunkerque ( 4 ans)

Marié, deux enfants

Lionel Herbet




  • Retrouvez le restaurant Little Big Jack à Amiens

    About Lionel Herbet

    Photo du profil de Lionel Herbet

    Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.

    Recommended for you

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *