BOXE : A la découverte de l’adversaire de Sebire

Ainsi donc, Christopher Sebire aura l’occasion de se produire pour la deuxième fois à Amiens en l’espace de sept mois. Toutefois, son combat ne se déroulera pas au cirque d’Amiens mais au Coliseum le jeudi 29 juin, au cours d’une réunion qui sera télévisée en direct par SFR Sport.

Cette réunion a été mise sur pieds par le promoteur Gérard Teysseron dont ce sera le retour à Amiens puisque voici une vingtaine d’années, il avait eu l’occasion de présenter plusieurs galas.

En octobre, Sebire était devenu champion du monde des super-légers WBF, vainqueur de l’Argentin Coggi, au terme de douze reprises très disputées.

Il s’agissait alors d’une attraction puisque le père de Coggi avait aussi boxé à Amiens, un quart de siècle auparavant.

Depuis, Sebire a changé son fusil d’épaule et il a décidé de quitter la WBF qui est une fédération mineure pour se diriger vers la WBC qui est plus importante.

En l’occurrence, l’élève de Jérôme Fouache va s’attaquer au titre des super-légers francophone WBC et son adversaire sera quasiment un voisin puisqu’il boxe sous licence belge, Ahmed El Hamwi.

Ce dernier est âgé de 31 ans et il possède un palmarès correct avec 24 combats (14 victoires, 8 défaites et 2 nuls).

On apprend que ce boxeur a dans un premier temps pratiqué le football au club de Lille-Fives et que sur les conseils de son médecin, il s’est ensuite dirigé vers la boxe. Il a été champion des Flandres et il a même disputé un combat avec l’équipe de France amateur contre Cuba. Au total, il a livré une trentaine de combats.

Il est ensuite passé professionnel et il a opté pour la Belgique car dit-il « boxer en France est compliqué et surtout très cher ».

Il faut savoir qu’en France, un professionnel paie très cher sa licence ce qui explique que des pugilistes français boxent sous licence étrangère.

En deux ans, El Hamwi n’aura disputé que quatre combats dont trois contre le même adversaire, Meriton Karaxha. C’est du reste devant lui qu’El Hamwi est devenu champion de Belgique des super-légers à Gand le 4 février 2017.

Il devrait donc s’agir d’un combat équilibré entre deux hommes ayant atteint la trentaine et désireux de remporter un titre qui compte au palmarès.

Jeudi 29 juin au Coliseum à partir de 18h30

Lionel Herbet




  • Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.

    Laisser un commentaire