HIPPISME : Les réunions se suivent mais ne se ressemblent pas au Petit Saint Jean

À l’ambiance « feutrée » de la précédente — où la peinture et dîner musical s’affichaient comme les thèmes majeurs — succèdera samedi soir celle plutôt euphorique et « bon enfant » de la Fête des Hippodromes. Un rendez-vous printanier, intergénérationnel, très attendu où la décontraction sera privilégiée. « C’est une manifestation qui nous tient à cœur. »

Si les trotteurs auront le dernier mot et assureront toujours le spectacle sur la piste, l’esprit festif se traduira par des jeux de questions/réponses ainsi qu’une grande tombola dotée de multiples lots de valeur. Dont un chèque voyage d’un montant de 1.000 euros. D’autres élans de dynamisme sont à prévoir » souligne Carole Savreux, directrice des lieux. Si certains cadeaux seront soumis au hasard et tirage au sort, d’autres viseront à attiser la perspicacité d’un public escompté nombreux.

Ainsi, en marge des compétitions hippiques, des séries de quiz égayeront une soirée où la décontraction sera de mise. Avec joie et bonne humeur comme maîtres mots. « Offrir, susciter le plaisir est un pari que nous souhaitons relever ! » précise, avec une once d’espièglerie, le président Philippe Levasseur. Convaincu qu’il dispose atouts (séductions) nécessaires pour espérer parvenir à ses fins.

Animations Place René Goblet samedi après-midi.

Pour autant, il n’hésitera pas à aller à la rencontre des derniers indécis, souhaitant ainsi les encourager à partager cette soirée pas comme les autres. « Telle une avant-première, plusieurs membres du comité, des bénévoles et autres passionnés seront à mes côtés dès midi afin d’animer la Place René Goblet », divulgue l’intéressé.

Une démarche que la Société des Courses renouvelle d’ailleurs depuis plusieurs saisons. « Avec la complicité de partenaires que je salue et remercie d’ailleurs, nous proposerons des baptêmes à poneys gratuits. Les enfants pourront ainsi s’initier à l’équitation et le studio Borel photographiera ces cavaliers en herbe. Afin de pouvoir en profiter, il suffira de résoudre certaines énigmes sur les stands. Une atmosphère musicale avec la présence de notre mascotte Petit Jean est au programme. Nous demeurerons également à l’écoute avec la volonté de renseigner, d’informer. Le PMU sera également à nos côtés et un atelier d’immersion à 360° sera mis en place » explique Philippe Levasseur.

Comme s’il voulait tendre la main à ce public qu’il s’efforce à conquérir. Spectateurs qui s’enthousiasmeront notamment devant les prestations équestres – et nocturnes — du Souffle de la Terre. Célèbre association reconnue pour son désir de retracer, en période estivale, l’histoire de l’ère glaciale à l’époque contemporaine qui présentera un « avant-goût » durant l’après-midi. « Découvrir les courses et le Petit Saint Jean, c’est un peu la certitude d’y revenir. Encore faut il effectuer le premier pas » argumente-t-il.

Avant qu’il ne vante le Pass Emotion, une initiative peu répandue dans l’hexagone dont il n’est pas étranger. « C’est une carte nominative, vendue vingt euros, qui permet la gratuité des lieux toute la saison, de côtoyer ceux qui font les courses, de participer à certains cocktails » rappelle-t-il. Soucieux d’encourager les uns et les autres à faire aussi… cet autre premier pas !


Une animation en deux temps

De 12 à 17 heures : Animation place René Goblet à Amiens avec baptêmes de poneys gratuits, maquillage, simulation de courses, présence de l’association « Le Souffle de la terre » et de la mascotte Petit Jean, stands divers.

À partir de 19 heures : à l’hippodrome du Petit Saint Jean, courses de chevaux, jeux « questions/réponses », tombola gratuite, facéties d’un sculpteur sur ballon, prestations scéniques du « Souffle de la terre »

Plus d’info : www.hippodrome-amiens.fr

Gazette Sports est votre webzine sur l’actualité des associations sportives d’Amiens Metropole et ses alentours.