Logo Amiens Métropole

Amiens SC

FOOTBALL – L’Amiens SC en Ligue 1, si…

on

Imprimer

FOOTBALL – L’Amiens SC en Ligue 1, si…

Si l’Amiens SC est deuxième au coup d’envoi de cette 38e journée de Ligue 2, pas moins de six équipes sont encore en course et tous les scénarios sont donc envisageables. Leader, Strasbourg pourrait bien se retrouver à la sixième position, tandis que Nîmes peut encore rêver d’une montée directe. S’ils ont leur destin en main, les Amiénois devront quoi qu’il arrive jeter un coup d’œil sur les résultats de leurs adversaires. Explications.

Amiens SC (2e avec 63 points, + 17)

Les Amiénois réalisent une saison bien au-delà des attentes de leurs supporters. Quatorze fois sur le podium depuis le début du championnat, l’Amiens SC n’a jamais été classé plus bas que septième depuis la victoire à Lens, le 20 août (0-1). De nouveau en position de promu depuis sa victoire à Sochaux (1-2, 36e journée), les joueurs de Christophe Pelissier assureraient au minimum le barrage en cas de victoire à Reims.

Amiens en Ligue 1…

… Si victoire et que Troyes ne s’impose pas à Sochaux avec deux buts de plus qu’Amiens à Reims.

… Si nul et que Troyes, Lens, Brest et Nîmes ne gagnent pas.

… Si défaite et que Troyes et Lens perdent et que Brest et Nîmes ne gagnent pas.

Les adversaires de l’Amiens SC

Strasbourg (1er avec 64 points, +15)

Leader depuis la 34e journée, Strasbourg a manqué l’occasion de prendre une option quasi définitive en concédant le match nul à Niort (2-2), la semaine dernière. Cependant, les Alsaciens reçoivent Bourg-en-Bresse, quatorzième et d’ores et déjà maintenu en Ligue 2, dans un stade de la Meinau en fusion. Avec deux points d’avance sur le quatrième, les Alsaciens pourraient même assurer le barrage en cas de match nul. Quoi qu’il en soit, une victoire serait synonyme de montée et de titre. Les Alsaciens savent ce qu’il leur reste à faire.

Troyes (3e avec 63 points, +15)

Longtemps en embuscade, l’ESTAC est également remonté sur le podium à l’issue de la 36e journée de Ligue 2. Emmené par le meilleur buteur du championnat, Adama Niané (23 buts), les Troyens semblent avoir un destin assez similaire à celui des Amiénois. A l’extérieur, face à une formation n’ayant plus rien à jouer, les joueurs de Jean-Louis Garcia ont également leur destin en main. Une simple victoire leur assure une place de barragiste. Un large succès pourrait bien leur offrir une montée directe au sein de l’élite du football français.

RC Lens (4e avec 62 points, +17)

Avec  Reims, le RC Lens était l’autre grandissime favori de ce championnat. Si les Champenois, ultime adversaire des Amiénois, ont déjà abandonné leurs ambitions face à la réalité du terrain, les Lensois pourraient bien vivre pareille désillusion ce week-end. Face à une formation de Niort, déjà maintenue, les joueurs d’Alain Casanova devront s’exonérer de la pression d’un stade Bollaert-Delelis à guichets fermés. Souvent décevants devant leur public, les Artésiens seront attendus au tournant. Pourtant, tout est encore possible, aussi bien le titre qu’une place au pied du podium. Alors qu’il avait affiché l’ambition du titre, nul doute que Nicolas Douchez se contenterait d’un simple barrage aujourd’hui.

Brest (5e avec 62 points, +10)

Leader à vingt-deux reprises, sur le podium à l’issue de trente-deux journées de championnat, le Stade Brestois est néanmoins en grande difficulté depuis sa défaite contre… Amiens (2-3, 34e journée). Depuis, les Bretons ne se sont imposés qu’à une seule reprise sur leurs trois dernières matches et, pour la première fois depuis le 9 septembre dernier (6e journée), ont ainsi chuté du podium. Confronté à une formation du GFC Ajaccio, qui vient tout juste de s’incliner lourdement sur son terrain face au RC Lens (0-4), les Bretons doivent à tout prix gagner et compter sur des faux-pas des quatre premières équipes au classement. D’autant plus que sa différence de buts pourrait s’avérer insuffisante.

Nîmes (6e avec 61 points, +17)

Vainqueur à la Licorne début février (1-2, 23e journée), les Nîmois sont montés en puissance au fil de la saison. Sur le podium à une seule reprise, à l’issue de la 34e journée, les joueurs de Bernard Blaquart devront profiter d’un sacré concours de circonstances pour y remonter ce vendredi. Cependant, ils affrontent une équipe de Laval reléguée, confronté à de nombreux forfaits et dont le niveau de confiance est au plus bas. Il faudra donc compter avec eux et regarder de très près leur performance car leur goal-average pourrait bien atteindre des sommets vendredi soir. En cas d’égalité, Nîmes pourrait ainsi venir se faufiler dans le trio de tête.

Le calendrier complet :

Stade Brestois – GFC Ajaccio

Stade Lavallois – Nîmes Olympique

RC Lens – Chamois Niortais

Stade de Reims – Amiens SC

FC Sochaux – ESTAC Troyes

RC Strasbourg – FBBP 01

Romain PECHON

FOOTBALL : « C’est stressant et excitant à la fois »

 




  • Retrouvez le restaurant Little Big Jack à Amiens

    About Romain Pechon

    Photo du profil de Romain Pechon

    Recommended for you

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *