FOOTBALL : L’AC Amiens au bord du précipice 

Premier non relégable avec deux points d’avance sur l’ES Wasquehal, l’AC Amiens, qui n’a pas gagné le moindre match depuis le début de l’année civile, est en grand danger au moment d’affronter la réserve du RC Lens (samedi, 16 heures). Face aux difficultés de son équipe, Azouz Hamdane ne se voile pas la face, parfaitement conscient que le risque de relégation en CFA2 n’a jamais été aussi grand depuis la montée du club en 2010/2011.

Un contexte difficile à appréhender

Toujours classés entre les neuvième (ndlr : saison 2012/2013) et sixième (ndlr : saison 2015/2016) places depuis son accession en CFA, les Amiénois ne s’assureront pas un maintien facile cette saison. « Jusqu’ici, nous avions toujours eu un matelas confortable par rapport au maintien, rappelle l’entraîneur amiénois. Ce genre de situation est tout nouveau pour nous, nous avons du mal  à réellement prendre la mesure de ce contexte. » Si Azouz Hamdane avait rapidement tiré la sonnette d’alarme, cet été, ses joueurs éprouvent toujours des difficultés pour adopter l’état d’esprit nécessaire à une équipe jouant sa survie. « C’est dangereux, la réalité à laquelle nous sommes confrontés le prouve. Quand nous perdons contre Viry, Dieppe et Calais, nous prenons le risque de finir derrière ces équipes qui se battent pour se maintenir. Si, par bonheur, nous parvenons à battre les équipes un peu mieux classées, nous aurons une chance de nous maintenir mais nous nous sommes grandement compliqué la tâche », concède un Azouz Hamdane particulièrement désabusé par la situation actuelle.

L’inquiétude ne cesse de grandir

Alors que la bonne série du mois de décembre avait permis aux coéquipiers d’Habib Bellaïd de remonter à la huitième place, en prenant même six points d’avance sur le premier relégable, le catastrophique premier trimestre de 2017 – perturbé par les multiples reports – a ramené les Amiénois à deux points de la zone de rouge. « Je suis plus que jamais inquiet mais il ne faut pas tomber dans la sinistrose, modère Azouz Hamdane. Mon rôle est de trouver des solutions à nos problèmes du moment. Il faut continuer à travailler, conserver notre ligne directrice et espérer que la réussite bascule de notre côté en enchaînant quelques matches sans défaite. Il faut s’insérer dans un engrenage positif. » Face à la réserve du RC Lens, qui reste aussi sur quatre défaites en cinq matches, l’AC Amiens est donc dans l’obligation de faire un résultat. « Nous allons à Lens avec l’envie de se libérer et l’ambition de prendre de précieux points. La réserve de Lens a également perdu mercredi soir (ndlr : 3-0 contre Arras) mais leur équipe première avait joué lundi. On ne sait jamais quel type d’équipe sera aligné quand on joue une équipe réserve. En fonction des matches de l’équipe première, le visage peut être totalement différent. »

Qu’importe le visage affiché par la formation entraînée par Eric Sikora, les joueurs de l’AC Amiens devront proposer un tout autre contenu que celui offert après l’ouverture du score de Sagouti face à Calais, mercredi dernier. 

Romain PECHON

AC Amiens : Adrien – Maquinghem, Bellaïd, Villier, Youssoufa – Matondo, Sagouti – Samb, Despois, Boukhelifa – Zobiri. 

Remplaçants : Gningue (g.), Balustre, Martinez, Labhiri, Ringot. 

Entraîneur : Azouz Hamdane. 

FOOTBALL : L’AC Amiens cale de nouveau

Rédacteur football.
Vous suivrez avec moi toute l’actualité de l’Amiens SC au plus près de l’équipe pour sa première saison en L1.