Actu

ESPORT : le sport électronique, un sport ?

on

ESPORT : Le sport électronique peut-il être considéré comme un sport ?

Le sport électronique et l’effort physique

Une première définition de ce qu’est l’eSport s’impose. Ce mot vient de la contraction anglaise d’electronic sport. Il englobe l’ensemble de la pratique des jeux vidéo à un niveau compétitif. En suivant la définition exacte du sport, « Ensemble des exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, donnant généralement lieu à compétition, pratiqués en observant certaines règles précises », on se rend facilement compte qu’une seconde explication s’impose.

Le sport électronique certes n’est pas lié à une fatigue physique. Cet effort est principalement mental et dû à la concentration. Il se pratique sur des jeux vidéo, seul ou en équipe, et donne lieu à un cadre réglementé au sein du jeu (issu des limites créées par les éditeurs). Il existe alors un code du jeu qui est à la fois représenté par le cadre vidéoludique. Ce sont les possibilités, interdictions et désormais par l’arbitrage humain effectué. L’ensemble de ces règles à la fois directes et indirectes permet d’établir un règlement spécifique à chaque jeu, se rapprochant une fois de plus de l’univers du sport.

Le sport et l’eSport : une structure et une organisation similaire par la compétition ?

L’eSport peut donc être considéré comme une pratique sportive, tout comme les échecs, sans pour autant être lié à un effort physique. De plus, le système de l’eSport qui regroupe l’ensemble des acteurs liés à la fois par la pratique (joueurs, équipes, éditeurs), à la commercialisation (diffuseurs, sponsors) et la communauté peut facilement être mis en parallèle avec le système de grands sports comme le football, le basket-ball ou le football américain. On peut par exemple citer les compétitions existantes qui reprennent les systèmes de ligue, de franchises ou même de tournois des sports majeurs pour créer un cadre et des repères faciles à comprendre.

Mais l’effort physique n’est pas le seul point divergent avec le sport. On constate principalement deux différences fortes. La première vient de la construction des disciplines. En sport, une fédération vient encadrer de manière globale une discipline. Elle représente l’autorité et la coordination au sein de cette dernière. Le sport électronique quant à lui ne dispose pas d’une autorité fédératrice. Ce sont des règlements d’éditeurs, par tournoi ou acteurs éclatés qui viennent réguler les disciplines. La seconde différence résulte de l’évolution des jeux. Pour éviter une certaine monotonie, les jeux s’étendent, se complexifient et voient apparaître de nouveaux contenus. L’équilibre du jeu n’est donc pas lié uniquement à la performance des joueurs en soit, mais à leur capacité d’adaptation. La polyvalence semble de mise.

Il existe donc de fortes similitudes entre les mondes du sport et de l’esport, tout en gardant chacune leurs spécificités. La dynamique existante tend à multiplier les échanges entre les deux sphères. L’exemple des recruteurs de clubs de football utilisant la base de données de Football Manager ou même la fusion de nombreux clubs avec des structures eSport en sont la preuve.

Guillaume Caruel




  • About Guillaume Caruel

      Recommended for you