Logo Amiens Métropole

Actu

INSTITUTION : Vermersch, toujours à la tête du Comité 80 de canoë-kayak

on

Imprimer

INSTITUTION : Vermersch toujours à la tête du Comité 80 de canoë-kayak

Pas de surprise samedi matin, dans une salle de la Base Nautique de Picquigny, à l’occasion de l’assemblée générale du comité de la Somme de canoë-kayak. En effet, Philippe Vermersch a été réélu logiquement et il va donc entamer son troisième mandat.

Sous des allures décontractées, Philippe Vermersch est très sérieux et dans son discours, devant les représentants des clubs, il n’a pas caché une certaine inquiétude. Il faut savoir que le canoë kayak est un sport qui regroupe treize disciplines dont deux seulement figurent  au programme olympique. Et il faut le constater, le canoë-kayak en tant que discipline sportive est un peu en perte de vitesse.

« On ne va pas se voiler la face ou mettre la tête dans le sable, mais c’est un peu comme à l’image du pays, la notion purement sportive disparait au profit d’un agglomérat « sportivo-éducato-social » dans lequel tout semble se figer dans une mayonnaise bien lourde où chacun essaie de défendre ses propres intérêts au détriment du collectif. On a tendance à tout mélanger. Oui, nous sommes pour le sport de masse mais il ne faut pas oublier le sport de compétition ».

Cette année, on a enregistré un nombre inférieur de participants en compétition mais il n’y a pas lieu de  s’affoler. La sonnette d’alarme est toutefois  tirée. Avec la naissance de la nouvelle région des Hauts de France, on voit déjà, comme l’a du reste, indiqué le CTR Frédéric RICHARD, une sérieuse opposition entre les deux anciennes ligues. Notre région de Picardie a plutôt une vocation axée sur le tourisme et cela ne déplaira évidemment pas au Conseil Départemental qui a lancé son Projet Vallée de Somme. A côté de la Picardie, le Nord-Pas de Calais peut se targuer d’être plus sportif, compte tenu de la qualité de ses bassins.

Le discours du président ne pouvait évidemment se  cantonner à l’aspect purement sportif. Philippe Vermersch a aussi évoqué  le développement de masse qui, d’un point de vue touristique, est tout à fait considérable. Le projet Vallée de Somme a permis la création de trois bases nautique, facilitant ainsi la promotion et la popularisation de la discipline.

Le président du CDOS, Marcel Glavieux a évoqué aussi les difficultés actuelles rencontrées par le sport dit de compétition. « J’ai apprécié le discours du président et son cri du cœur. Oui, nous sommes inquiets car si les jeunes s’engagent, ils abandonnent rapidement. Et puis, dites moi, le mot Sport n’est absolument pas prononcé en ce moment par les candidats à  l’élection présidentielle ».

Jean Jacques Stotter s’est exprimé au nom du conseil départemental. Il a retenu surtout les projets du comité qu’ils soient sportifs ou touristiques. Il a aussi noté que le canoë kayak pouvait se pratiquer en piscine et que le Conseil Départemental était aux côtés du comité de la Somme.

Au cours de cette assemblée générale, le jeune Valentin Gori a été mis à l’honneur. Ce licencié au club de Loeuilly a été sélectionné en équipe de France de kayak polo dans la catégorie  moins de 21 ans.

En 2016, le comité  de la Somme comptait 9 clubs et 550 licenciés. Le nouveau comité de la Somme de canoë-kayak en fonction pour les quatre prochaines années :

Président : Philippe Vermersch

Membres : Marie Thérèse Flandre, Jean Claude Flandre, Jean Claude Laurent, Guillaume Debeaurain, Sébastien Racault, Michel Fatras, Patrice Hermants, Nicolas Castryck, Quentin Bocquet, Laurent Dheilly, Francis Boitel.

Lionel Herbet




  • Retrouvez le restaurant Little Big Jack à Amiens

    About marie saidah

    Photo du profil de marie saidah

    Recommended for you

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *