HIPPISME : Mercredi au Petit Saint Jean…

Au tour des galopeurs

Quelques jours après avoir connu l’euphorie du Grand National du Trot – avec la présence de Laure Manaudou – l’hippodrome amiénois propose un rendez-vous dédié aux galopeurs cette fois. Avec en toile de fond le challenge « Yves Saint-Martin »

Après un début de saison sur les chapeaux de roues, la société des courses amiénoise change de registre. A pied d’œuvre jusqu’alors, les trotteurs céderont cependant le devant de la scène mercredi aux galopeurs.

Premier rendez-vous avec cette discipline au Petit Saint Jean qui donnera aussi le coup d’envoi du challenge « Yves Saint-Martin » Organisée avec la complicité de France Galop, l’AFASEC ainsi que les associations des entraîneurs et des jockeys, cette compétition honorera le 11 novembre prochain l’apprenti le plus performant en Somme.

« Un classement par points sera établi en fonction des performances des uns et des autres. A l’image des saisons précédentes, quatre réunions apparaissent au programme et offrent l’opportunité à ces jeunes d’en découdre » explique le président Philippe Levasseur. Déterminé à promouvoir un trophée auquel « le plus grand champion français dans sa catégorie, lauréat notamment du Prix de l’Arc de Triomphe à quatre reprises et détenteur de quinze Cravache d’Or a aimablement souhaité être associé »

Auparavant, l’homme fort amiénois s’était réjoui d’accueillir Laure Manaudou, nageuse au palmarès prestigieux lors de l’étape inaugurale du Grand National du Trot. « Il s’apparente à un tour de France et nous sommes fier de pouvoir frapper les trois coups au Petit Saint Jean » précisait-il au cours d’un après-midi où la pluie matinale n’avait tempérée l’enthousiasme des turfistes.

Le sourire de Laure Manaudou
Crédit photo : Jacques Grossemy.

Encore moins celui de A Nice Boy, un pensionnaire de Jean-Pierre Thomain qui justifiait son statut de favori en … éclaboussant d’aisance à l’occasion d’une confrontation support du tiercé, quarté +, quinté +. A l’offensive dès la sortie du tournant final, il se jouait alors de l’adversité, notamment de l’animateur Arthuro Boy et Ambassadeur d’Am, longtemps patient au cœur du peloton.

Côté piste, en cette journée dédiée à la femme, celles-ci veillaient aussi à se révéler exactes à ce rendez-vous. Victorieuse de l’épreuve réservée aux drivers amateurs, Emmanuelle Lamour montrait ainsi la voie à Margot Grolier. Qui en selle sur  apparaissait souverain lors d’un Prix de la Journée de la Femme. Un tournoi où elle composait d’ailleurs le couplé gagnant avec Lolita Balayn, associée à Bingo Madrik.

Asly de Florange par Jacques Grossemy.

« La météo moins capricieuse qu’au lever du jour n’a pas trop contrariée ce temps fort de notre saison » argumentait Carole Savreux, directrice de l’hippodrome. Satisfaite, soulagée également.

Le plus de l’hippodrome

A l’image de la saison écoulée, l’hippodrome d’Amiens propose le « Pass Emotion » Moyennant une participation de 20 euros, ce précieux sésame « offre à son détenteur l’entrée gratuite à toutes les réunions organisées au Petit Saint Jean, la possibilité de rencontrer les acteurs du monde des courses lors de réceptions, de bénéficier d’avantages » mentionne Philippe Levasseur. Lequel présente cette carte comme une « légitime reconnaissance à l’égard de ceux qui font vivre les courses »

  • L’hippodrome d’Amiens propose une réunion à enjeux nationaux mercredi 15 mars. Début des opérations à 16 h 30. Huit épreuves sont au programme. L’entrée sera libre.
    Plus d’infos sur le site.

F.Biniek

Gazette Sports est votre webzine sur l’actualité des associations sportives d’Amiens Metropole et ses alentours.