Logo Amiens Métropole

Actu Sports

HOCKEY-SUR-GLACE : Grenoble vainqueur, les Gothiques éliminés

on

Imprimer

Grenoble vainqueur, les Gothiques éliminés

C’était une équation simple qui se présentait aux Gothiques d’Amiens, ce mercredi soir. En déplacement à Grenoble pour y disputer la cinquième manche de la série les opposant aux Bruleurs de Loups, en quarts de finale des Playoffs de la Saxoprint Ligue Magnus, les joueurs de Mario Richer devaient l’emporter pour ne pas être éliminés. Ces derniers s’étaient en effet inclinés trois fois, dont deux fois au Coliseum, après avoir arraché le match 1 en terres iséroises. Une rencontre qu’on attendait âprement disputée face à un adversaire redoutable…

La tension à son paroxysme

Le scénario qui rythme le début de match est, somme toute, assez prévisible. Le round d’observation, inhérent à ce type de confrontation, dure longtemps et vient de la volonté de part et d’autre de ne pas faire d’erreur, bien que Grenoble inflige par périodes un fort pressing aux Amiénois. Mitch O’Keefe doit ainsi s’employer à trois reprises sur la même action face à Julien Baylacq, tout proche d’ouvrir le score (5′), puis face à un attaquant grenoblois parti en échappée (7′). Les Gothiques, eux, prennent des risques limités pour se rendre dangereux lors de quelques incursions, comme une combinaison entre Berzins et Riendeau ou un tir de Joey West qui fait suite à un beau Forecheck (5′,6′). Ce n’est qu’à la faveur d’erreurs de relances, sûrement les seules de ce tiers-temps, que les deux équipes vont débloquer leurs compteurs. C’est d’abord une perte de palet de Fabien Kazarine face à Scolari qui amène Kuralt à servir l’inévitable Texier, seul dans le slot pour tromper le portier amiénois (1-0, 7’56, Texier ass. Kuralt et Scolari).

La même configuration, moins de deux minutes plus tard, provoque une récupération de Béron qui sert Champagne, dont le tir en semi-échappée est repoussé mais finalement converti par Tim Crowder ! (1-1, 9’19, Crowder ass. Champagne et Béron). Deux buts qui intensifient encore plus un match qui sentait déjà bon les playoffs. Mais, à la tension latente perçue jusqu’alors, se substitue une intensité physique supérieure dont l’apogée est atteinte avec une charge monumentale de Maxime Legault sur un défenseur grenoblois, en fin de tiers. Sébastien Bisaillon, après que le buzzer ait retenti, fait justice au jeune Texier chahuté quelques instants auparavant par Joël Champagne. Les deux jettent les gants et se retrouveront en prison au début d’un second tiers-temps qui promet…

Amiens plie mais ne rompt pas

Les Gothiques installent avec succès leur jeu en zone offensive. Après avoir fait circuler le palet à la zone bleue, Jonathan Narbonne prend l’initiative de tirer alors qu’Horak est masqué. Matima file alors à la cage et profite du rebond pour donner l’avantage à ses coéquipiers (1-2, 23’14, Matima ass. Berzins et Riendeau). Une belle récompense pour un jeune joueur aux performances remarquables et remarquées depuis le début de ces playoffs. Amiens démarre parfaitement son tiers-temps et parvient à s’installer plusieurs fois en zone offensive et à inquiéter les « BDL ». Quelques minutes après que le jeu ait été arrêté, Tomas Nechala ayant été touché par une crosse au visage sans qu’aucune pénalité ne soit appelée, c’est une pénalité dont écope Romain Bault qui va permettre aux locaux d’égaliser. Magnifique combinaison à trois entre Rodman, Chouinard et Gauthier (2-2, 27’35, Rodman ass. Chouinard et Gauthier, SN).

La cinquième rencontre entre amiénois et grenoblois faut de nouveau une véritable bataille. Photo d’archive : Leandre Leber – Gazettesports.fr

Les Grenoblois en profitent pour démarrer le rouleau compresseur et accumulent les tirs sur la cage, à l’image d’une belle incursion de Hardy (28′) ou un revers vicieux de Golicic (35′). Les Gothiques, eux, ne parviennent pas à convertir le peu d’occasions qu’ils se procurent, Berzins ne profitant par exemple pas d’un rebond intéressant à la 33ème minute. Malgré une incroyable pression sur les Amiénois dans les dernières minutes du tiers-temps, et une action à trois contre un avec une cage ouverte, les Isérois ne parvenaient pas à transformer leur domination en avantage au score.

Grenoble sort les crocs

Assurément soucieux d’être proactifs dans cette troisième période, les Gothiques prenaient les devants et se montraient dangereux, avec deux tirs consécutifs de West et Brisebois (41′). Ce à quoi répondaient rapidement les Bruleurs de Loups, par Gauthier et Hardy (42′, 43′). Les joueurs d’Edo Terglav profitent ensuite des difficultés de la relance amiénoise pour accentuer leur pression, passant tout près de prendre l’avantage sur des tirs d’Hardy et de Kuralt. Performance uniquement empêchée par un très bon match de Mitch O’Keefe. C’est finalement sur une action pleine d’efficacité que les grenoblois prennent l’avantage. Une mauvaise relance amiénoise est récupérée en zone neutre par les locaux qui se projètent à quatre contre deux. Bisaillon pour Chouinard, Chouinard pour Hardy, la grosse ligne des Rouges et Bleus fait la différence (3-2, 48’04, Hardy ass. Chouinard et Bisaillon).

Un très bel arrêt de Mitch O’Keefe sur un tir de Kyle Hardy permet ensuite aux Gothiques de ne pas céder sur une infériorité numérique provoquée par une pénalité à Rémi Thomas. Mais le but grenoblois constitue un véritable coup au moral de Gothiques condamnés à l’exploit s’ils ne veulent pas que ce tiers soit le dernier de leur saison. Sans réellement dominer la fin de match, nombreux seront les joueurs amiénois qui s’essaieront sur la cage de Lukas Horak, alors que la cage amiénoise sera laissée vide au profit d’un sixième attaquant. Riendeau, Kazarine, Brisebois ou encore Joël Champagne tenteront d’égaliser… en vain.

Grenoble s’impose d’un but et avance vers le dernier carré de cette Saxoprint Ligue Magnus 2016/2017, en remportant la série par quatre manches à une. Une victoire qui met fin à la – difficile – saison de Gothiques qui n’auront pas été épargnés par les blessures, entre autres vents contraires, les forçant une nouvelle fois à une fin de saison prématurée. On passe maintenant à une intersaison qui permettra sans nul doute de tirer des enseignements précieux de cette première saison sous l’ère professionnelle pour le Amiens Hockey Elite. Toute l’équipe de GazetteSports sera évidemment présente à l’avenir pour vous informer de l’actualité des Gothiques, et vous remercie d’avoir suivi cette saison 2016/2017 avec elle !

Luc ROHAUT

GRENOBLE – AMIENS :  3-2 (1-1; 1-1; 1-0)

LES BRULEURS DE LOUPS (Grenoble) : Horak, Bonvalot (Gardiens); Bisaillon, Hardy, Baazzi, Gervais, Scolari, Trabichet (Défenseurs); Rodman, Gauthier, Baylacq (A), Torres, Texier, Chouinard (C), Golicic, Tartari, Abramov, Rohat, Arnaud, Kuralt, Bly (Attaquants).

Entraineur : Edo Terglav.

LES GOTHIQUES (Amiens) : O’Keefe, Cunsolo (Gardiens); Bault, Narbonne, Jass, Leclerc, Brisebois, Nechala (Défenseurs); Matima, Thomas, Fauchon, Kazarine, Berzins, Offret, Legault, Béron, Champagne (C), West, Riendeau, Coulaud, Bourgeois, Crowder (Attaquants).

Entraineur : Mario Richer (Assistant : Anthony Mortas).

Retrouvez le restaurant Little Big Jack à Amiens

About Luc Rohaut

Photo du profil de Luc Rohaut

Recommended for you

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *