La Tribune : Alain Jauny : « Nous nous sommes réveillés trop tard »

Ancien responsable des sports à Amiens-Métropole (il a été remplacé après les dernières élections par Guillaume Duflot), Alain Jauny était l’invité de l’émission La Tribune lundi sur France Bleu Picardie. Emission animée par Mathieu Dubrulle dont c’était également l’anniversaire en ce lundi 27 février. Deux thèmes ont été abordés au cours de cette émission : le problème de la Licorne et le comportement cette saison de l’ASC.

En ce qui concerne les tribunes de la Licorne, même s’il estime que tout ne doit pas être mis au débit de l’ancienne municipalité, Alain Jauny a notamment déclaré : « C’est vrai que nous n’avons pas fait d’entretien et que peut-être, nous nous sommes réveillés trop tard. Je le reconnais, le patrimoine étant là, il fallait l’entretenir au moins une fois tous les cinq ans. Une étude avait été faite en 2008 et les travaux notamment de peinture auraient coûté 7 millions d’euros ».

Rien ne sert donc de se retrancher derrière de fausses excuses ou d’accuser ses prédécesseurs. Les faits sont là et il appartient donc à l’actuelle municipalité d’entreprendre les travaux et ce, en tenant compte, des procédures administratives qui sont toujours très longues. Deuxième volet de l’entretien avec Alain Jauny qui, on le rappelle, à intégré le conseil d’administration de l’Amiens SC dont le président est Jacques Liénard.

Alain Jauny, qui continue à pratiquer le cyclisme (il est licencié au club A C Amiénoise) a donné son avis sur le comportement de l’ASC en Ligue 2. « J’ai toujours été optimiste de nature et dans un coin de ma tête, je vois une accession. Le groupe me plait. Après la défaite contre Orléans, rien n’est perdu. Après tout, il reste 33 points à prendre ».

A l’ASC, Alain Jauny s’est vu confier une place dans le secteur du foot féminin et il est aussi question prochainement de la création d’une section sur le sport-adapté. En conclusion, le travail ne manque pas à Alain Jauny.

Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.

Laisser un commentaire