BADMINTON : Amiens a bien tenu le volant

Les Championnats de France de badminton se sont conclus par des finales de qualité, dimanche à Amiens. Si le Camblysien Bastian Kersaudy a conservé son titre en doubles hommes, Delphine Lansac, présente aux Jeux olympiques et à la hauteur de son statut, a, elle aussi, décroché un deuxième titre de championne de France.

Le double séduit toujours autant

Après trois jours de compétition, les badistes qualifiés pour les cinq finales du jour ont proposé un beau spectacle au public du Coliseum, dans la lignée du niveau global de la compétition. Parmi eux, les six paires de doublettes qui ont, une nouvelle fois, démontré la spectacularité de l’exercice. La première finale du jour, le double mixte, a ainsi confronté les têtes de série numéro 1 Ronan Labar (Aix Université Club) et Audrey Fontaine (Issy les Moulineaux badminton Club) à Anne Tran (Aix Université Club) et Jordan Corvée (US Talence). Finaliste inattendue, la paire Tran/Corvée a failli déjouer les pronostics. Vainqueur du premier set (21-19), ils ont parfaitement débuté la rencontre, au point de faire douter les favoris de cette finale. Finalement, l’expérience et la richesse tactique des numéro 1 ont fini par faire la différence. Rondement menée, la deuxième manche, remportée 21-10, a fait basculer la rencontre. Le troisième set, parti sous les mêmes auspices, s’est finalement avéré plus serré mais l’avantage pris d’entrée faisait la différence. Conclue 21 à 15, cette ultime manche sacrée donc Ronan Labar et Audrey Fontaine. 

Quatrième rencontre de la journée, le double dames a longtemps ménagé tout suspense. En finalité, Delphine Delrue et Lea Palermo ont laissé filer leur titre au profit de la paire Emilie Lefel et Anne Tran. Soutenue par le public du Coliseum, Emilie Lefel renoue donc avec le succès, deux ans après son titre remporté en 2015. Pris de vitesse par le jeu offensif déployé par leurs adversaires, les tenantes du titre ont logiquement cédé dans la première manche (21-16). De nouveau malmenées dans le deuxième, Delrue et Palermo auront une réaction de championnes pour recoller au score (17-17). A égalité, le set tournait finalement en défaveur des futurs lauréates en raison d’un filet capricieux (21-23). Le scénario du troisième se reproduisait mais à l’extrême opposé. Distancées, Lefel et Tran prenaient tous les risques en tentant rapidement le coup gagnant. Une tactique gagnante puisqu’elles recollaient à 16 partout. Le stress gagnait les deux camps, si bien que de nombreux services terminaient leur course dans le filet ou bien s’avéraient trop courts. Lefel et Tran profitaient donc d’une derrière faute directe de leurs adversaires pour s’imposer (21-19). 

Ultime affrontement, le double hommes a donc sacré un Picard, Bastian Kersaudy (B.C. Chambly, n°1). Accompagné par Julien Maio (MDMSA Badminton), l’Isarien a dû s’employer pour conserver sa couronne. Face à la doublette Brice Leverdez (US Créteil)/Laurent Constantin (Club badminton Aulnay-sous-Bois), issue des qualifications, les favoris ont longtemps donné le sentiment de pouvoir se faire surprendre. « Ils ont très bien débuté la rencontre, nous étions crispés et nous ne nous attendions pas à un tel niveau de jeu dès l’entame de match », confiait Bastian Kersaudy. Perturbés par le changement de volant, les têtes de série numéro 1 ont mis du temps pour trouver le schéma de jeu préférentiel. De nouveau mal embarqués dans le deuxième set (5-8), ils ont finalement renversé la vapeur en variant les trajectoires et obligeant leurs adversaires à relever le volant (21-18). Le troisième set, d’abord accroché (5-5), a finalement rapidement tourné en faveur de Kersaudy et de son partenaire. Après six volants de match sauvés à 20-11, le Camblysien conservait donc son titre acquis l’an passé aux côtés de Gaëtan Mittelheisser.   

Les favoris confirment

Membre de l’équipe de France aux Jeux olympiques de Rio, Delphine Lansac n’a pas laissé la moindre chance à son adversaire, Marie Batomene (21-9/21-13). Déjà titrée en 2013, face à la même adversaire, l’Oullinoise s’est rapidement portée à l’avant, afin de prendre d’assaut le filet et ainsi asphyxier son adversaire. Rapidement plié, le premier set a rapidement laissé présager de l’issue de cet affrontement (21-9). Pourtant, l’entame de deuxième manche était bien plus équilibrée. Marie Batomene tournait même avec un léger avantage (11-10). Une pause qui avait le don de remobiliser Lansac. La fin de set s’avérait alors totalement à son avantage (21-13). Courageuse, son adversaire ne voulait que constater les dégâts. 

Si la finale féminine rappelait quelques souvenirs aux puristes, l’ultime affrontement chez les hommes n’était rien d’autre que la finale de l’an dernier. Tenant du titre, Lucas Corvée (Issy-les-Moulineaux) remettait donc son titre en jeu face à Lucas Claerbourt (US Talence). Désireux de prendre sa revanche, le challenger débutait la rencontre de la meilleure des manières (5-0). Longtemps derrière au score, Corvée recollait finalement en fin de set avant de porter le coup de grâce à 23 partout. Deux points salvateurs pour lui permettre de tourner à une manche à zéro. Le deuxième set était tout aussi indécis. Plus précis dans les moments clés, Lucas Corvée marquait de nouveau les points décisifs, lui permettant de plier le match en deux sets (22/20). Elle est aussi conclue en deux manches, cette finale hommes a tout de même tenu toutes ses promesses, au grand plaisir du public du Coliseum. Titré pour la deuxième année consécutive, Lucas Corvée pouvait laisser éclater son soulagement. 

Coordonnées par l’Amiens UC badminton, ces Championnats de France ont donc accouché de quatre jours de compétition d’un très bon niveau. Laurent Haegemann, qui revendique près de 6 000 spectateurs sur les quatre jours, se montrait pleinement satisfait de l’événement, quelques minutes après les derniers échanges de volant. Il en est de même pour Amiens Métropole qui entendait prouver que la collectivité était en mesure d’organiser ce type d’événement. Joueurs, entraîneurs et spectateurs sont en tout cas unanimes, cette cuvée 2017 des Championnats de France de badminton fut de très bonne facture. 

Romain PECHON

Rédacteur football.
Vous suivrez avec moi toute l’actualité de l’Amiens SC au plus près de l’équipe pour sa première saison en L1.