Actu

CYCLISME : Fils de champion, Corentin à la poursuite de Philippe

on

CYCLISME : Fils de champion, Corentin à la poursuite de Philippe

Ainsi donc, vingt ans après le père qui fut champion olympique de poursuite par équipes aux Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996, le fils vient de signer son premier contrat de cycliste professionnel.

Philippe Ermenault fut un grand champion et sa spécialité fut la poursuite individuelle et par équipes. Son palmarès est exceptionnel avec un titre olympique, deux titres de champion du monde et une dizaine de titres nationaux. Philippe Ermenault a donc incarné la piste et surtout la poursuite. Mais peut-être par timidité, par peur aussi de ne pas être à la hauteur, Philippe n’a jamais voulu franchir le Rubicon et il est resté fidèle à la Picardie, en portant le maillot du CC Nogent et de l’UC Liancourt.

Philippe a aussi poursuivi sa carrière professionnelle et son employeur est toujours le même : l’EGF. Aujourd’hui, Philippe  peut se regarder dans une glace et être fier de son parcours.

Vingt ans plus tard, Corentin prend une autre direction. Il passe dans les rangs professionnels et n’hésite pas à quitter la France pour l’Angleterre. Même s’il n’entend pas abandonner la piste, Corentin va, évidemment, surtout se consacrer à la route.

Et qui sait si Corentin ne dépassera pas Philippe ?

Aujourd’hui, le constat est le suivant : une vieille tradition sportive prétend qu’en sport de haut niveau, un fils n’égale jamais son père.

Quelques exemples nous viennent à l’esprit. Celui de Marcel Cerdan fils, qui, en dépit de ses qualités et de sa bonne volonté, n’a jamais pu égaler son père, et ce, en dépit d’une popularité immense.

Idem pour Eddy Merckx, dont le fils Axel, bien qu’ayant lui aussi rejoint les rangs professionnels, n’est jamais parvenu à devenir un grand champion.

Lionel Herbet 

 




  • About La Rédaction

    Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.

      Recommended for you