FOOTBALL : L’AC Amiens se contente d’un match nul

0
44

FOOTBALL : L’AC Amiens se contente d’un nul

Après trois défaites consécutives, l’AC Amiens a mis fin à l’hémorragie en concédant le match nul, samedi soir sur le terrain de Jean-Bouin, face à l’équipe réserve du RC Lens (1-1). Dans une entame de match rythmée, les Lensois auraient pu ouvrir le score par l’intermédiaire de Banza, dont la frappe aux 16 mètres était contrée en corner (9e). Dans la foulée et bien que dominés dans l’entrejeu, les Amiénois parvenaient à se procurer leur première situation dangereuse. Décalé par Zobiri, Boukhelifa centrait à destination de Ringot qui manquait son contrôle alors que le chemin du but lui était ouvert (10e). La domination territoriale artésienne se faisait dès lors de plus en plus importante, obligeant les hommes d’Azouz Hamadane à évoluer en contre-attaque. Sur l’une d’entre-elles, Boukhelifa, bien lancé par Sagouti, manquait de promptitude et finissait par se faire reprendre par Miville (25e). Un avertissement pour des Lensois bien trop tendres et qui étaient sanctionnés peu avant la demi-heure de jeu. A la suite d’une perte de balle de Banza aux 40 mètres, Samb lance dans l’intervalle Maquinghem qui gagne son duel face à Desprez en glissant le ballon de l’extérieur du pied (1-0, 29e). 

AC Amiens plie et rompt en fin de match

Une ouverture du score qui récompensait les efforts amiénois dans le travail de récupération et qui sanctionnait surtout le manque d’intensité dans le jeu artésien. Dos au mur, les Lensois tentaient de réagir en mettant plus de vitesse dans leurs transmissions. Mais ni Zukanovic, après un rush individuel au cœur de la défense samarienne (34e), ni Banza, dont la tentative en pivot au point de penalty s’avérait hors cadre (44e), ne trouvaient la faille avant le retour aux vestiaires. En seconde période, l’AC Amiens revenait avec l’ambition de défendre son but d’avance tout en tentant de faire le break sur une phase de transition. Un scénario qui était à deux doigts de se produire en fin de match. Kikadi, qui se présentait seul face au portier artésien, parvenait à éliminer son ultime adversaire avant de rabattre, en bout de course, le ballon sur le poteau gauche de Desprez (81e). Entre-temps, l’AC Amiens ne cessait de reculer, offrant des solutions de frappes lointaines des milieux de terrain lensois. A la réception d’une tentative trop écrasée d’Olsen, Banza faisait passer un véritable frisson sur le but d’Adrien en enchaînant contrôle-frappe aux 6 mètres sans parvenir à trouver le cadre (69e). Le Danois allait finalement offrir le but égalisateur sur coup de pied arrêté. A la réception d’un coup franc excentré sur la droite, Wojtkowiak s’élevait plus haut que tout le monde pour tromper la vigilance de la défense samarienne (1-1, 89e). Une finalité loin d’être illogique au regard de la domination des visiteurs sur l’ensemble de la rencontre.

Pas au niveau sur le plan mental

Un sentiment partagé par l’entraîneur amiénois Azouz Hamdane. « Je déplore, qu’après l’ouverture du score, nous ayons complètement abandonné le jeu. Avec des joueurs qui ont la qualité technique des réservistes lensois, nous n’avons pas su éviter l’inévitable. Nous prenons un but sur coup de pied arrêté, en soit ce n’est pas un déshonneur, c’est surtout le moment auquel nous le prenons qui est frustrant et qui fait très mal. » Toutefois, le technicien samarien a apprécié l’état d’esprit affiché par ses joueurs. « Pendant 35 minutes, nous avons fait ce qu’il fallait. Nous marquons sur notre troisième occasion. Ensuite, on a toujours eu le bon geste pour éviter l’égalisation jusqu’au coup de pied arrêté. Dans notre situation, c’est positif de ne pas perdre et de marquer un but, qui plus est dans le jeu, ce qui est assez rare pour le signaler, rappelle-t-il.  Je suis déçu pour eux car ils ont fait ce qu’il fallait, ils ont produit beaucoup d’efforts, ce match est beaucoup plus positif que ce à quoi je m’attendais. Ils ont fait avec les qualités et la forme du moment, si on continue de la sorte nous allons en gagner des matches. »

Pour autant, Azouz Hamadame n’oublie pas que son équipe reste sur quatre matches sans victoire et que beaucoup de choses restent à améliorer. « Je suis inquiet car j’ai des joueurs qui ne sont pas forcément au niveau sur le plan mental. Nous sommes concentrés jusqu’à des faits de jeu, les émotions prennent le dessus sur le reste et nous oublions nos principes et ça nous coûte le match. En ce sens, c’est le travail et les efforts qui nous restent à réaliser pour progresser. » Neuvième de son groupe de CFA après neuf journées de championnat, l’AC Amiens tentera de retrouver le chemin du succès, ce samedi, sur le terrain de Boulogne-Billancourt (17 heures), près de deux mois après sa dernière victoire (1-0 contre Le Havre). 

Romain PECHON

AC Amiens – RC Lens (b) : 1-1 (1-0)

AC Amiens : Adrien – Maquinghem, Balustre, Villier, Labhiri – Samb, Sagouti (c), Matondo, Boukhelifa – Ringot, Zobiri.

Entrés en jeu : Isambart, Kidadi. 

Entraîneur : Azouz Hamdane.

RC Lens (b) : Desprez – Miville, Wojtkowiak (c), Carlier – Zedadka, Olsen, Diani, Robert – Adim – Banza, Zukanovic.

Entrés en jeu : Sylla, Gomel, Baouia. 

Entraîneur : Eric Sikora




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.