FOOTBALL – Amiens SC : Jonathan Tinhan : « Nous n’avons pas de limites »

Meilleur buteur du club avec sept réalisations en onze matches, Jonathan Tinhan est le parfait symbole du début de saison réussi de l’Amiens SC. Si le champion de France 2012 ne se montre pas surpris par le bon bilan collectif, il confie qu’il ne s’attendait pas à un tel démarrage sur le plan individuel. « Au début de saison, je n’aurais pas imaginé mettre sept buts en onze matches. Collectivement, on savait de quoi nous étions capables, c’est plus surprenant pour les autres que pour les joueurs à l’intérieur du groupe, analyse le joueur formé à Grenoble. Nous avions vu à l’entraînement et lors des matches amicaux du début de saison que nous étions en mesure de mettre en difficulté les équipes de Ligue 2, ce n’est donc pas surprenant. »

Un repositionnement pertinent

Arrivé à l’Amiens SC comme ailier de formation, Jonathan Tinhan s’épanouit depuis près d’un an dans un rôle d’avant-centre qui lui sied à merveille dans le dispositif de Christophe Pelissier. « D’un point de vue individuel, je suis content d’avoir retrouvé l’efficacité à un poste que je ne connaissais pas vraiment et où je prends de plus en plus mes marques, apprécie le fer de lance de l’attaque amiénoise. J’arrive à bien me placer devant le but sur les centres, j’ai marqué des buts sur ce genre de situation cette saison. Mon entraîneur adjoint (Romain Poyet, ndlr), qui était encore attaquant il y a deux ans, m’aide beaucoup sur les déplacements et ça marche. Pour autant, j’ai encore beaucoup de points à travailler, notamment dos au but, et je vais continuer à travailler là-dessus. »

Modeste et altruiste, Jonathan Tinhan a longtemps refusé de se considérer comme un buteur à part entière. Aujourd’hui, il assume plus facilement les responsabilités induites par son repositionnement, sans toutefois perdre de vue l’importance du travail collectif. « Je préfère ne pas être meilleur buteur et que l’équipe gagne, c’est le collectif avant toute chose, c’est ce qui fait notre force, clame-t-il. Personnellement, je n’ai mis aucun but venu d’ailleurs, je n’ai jamais fait la différence seul, ce sont mes coéquipiers qui ont fait la différence avant et j’ai terminé le boulot, c’est vraiment une force collective. Conscient que ce bon début de saison de l’Amiens SC est avant tout le fruit d’une équipe solidaire et soudée, Jonathan Tinhan refuse d’être placé au-dessus du collectif samarien. « Nous n’avons pas de grosses individualités, c’est vraiment tous ensemble que nous sommes bons. Dès que nous ne sommes pas bons collectivement, il est extrêmement rare qu’un joueur fasse la différence individuellement. »

Pour autant, l’avant-centre amiénois refuse de se fixer la moindre limite, aussi bien individuelle que collective. « Nous n’avons pas de limites, ce serait bête de s’en mettre. Abordons les matches les uns après les autres, nous verrons jusqu’où on ira à la fin de la saison. » Jusqu’ici, l’examen de passage est clairement positif. L’Amiens SC et Jonathan Tinhan tenteront de poursuivre leur bon début de saison, ce samedi, en ramenant un résultat positif du déplacement à Clermont, pour le compte de la 13e journée de Ligue 2. 

Romain PECHON




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.