Les Gothiques font chuter le leader !

Il fallait que les Gothiques rebondissent après les deux défaites concédées face à Dijon mardi dernier puis à Epinal vendredi. Pour ce faire, la réception du leader Bordeaux ce mardi soir ressemblait à une opportunité en or de se racheter face au public du Coliseum. Les amiénois ont fourni ce qui ressemble au match le plus abouti de la saison pour s’imposer face aux Boxers…

1er tiers-temps

Les Gothiques décident de prendre le jeu à leur compte dès le début de match et affichent de belles intentions. Bordeaux ne voit ainsi pas le palet pendant plus d’une minute trente de jeu en ce début de tiers. Le jeu se rééquilibre cependant et les deux équipes se projettent rapidement à l’attaque dans un match d’une belle intensité. Les Boxers de Bordeaux montrent de belles qualités collectives et forcent Mitch O’Keefe, de retour dans la cage amiénoise, à s’employer plusieurs fois. A la mi-tiers, Jonathan Narbonne percute un bordelais en entrant en zone offensive et se blesse, visiblement au genou. Pas de quoi ralentir les Gothiques qui vont prendre le dessus dans ce tiers-temps. Profitant d’un double avantage numérique dans les minutes qui suivent, les amiénois vont marquer par deux fois. L’inévitable Yanick Riendeau sert d’abord Champagne dans le slot, complètement démarqué (1-0, 14’37, Champagne ass. Riendeau et Brisebois, SN). Puis, à nouveau installés en zone bordelaise, Bourgeois sert Béron qui lance un palet qu’Ylonen ne peut que ralentir (2-0, 15’56, Beron ass. Bourgeois et West, SN). Le réalisme est au rendez-vous !

2ème tiers-temps

Le Coliseum, très bien rempli en ce mardi soir, se voit offrir un très beau match de hockey. Les deux équipes arrivent en effet à porter le palet à la cage et à se projeter très rapidement sur les phases offensives. Des Gothiques très concernés et sérieux parviennent à contenir les attaques bordelaises. Quand bien même la défense ne parvient pas à les contenir, un O’Keefe des grands soirs ferme la porte et frustre les girondins, à l’image de cette très belle parade à la 34ème minute face à un Boxer parti en breakaway. Ce sont même les Gothiques qui, dans la foulée, marqueront un troisième but en supériorité numérique. Fabien Bourgeois, pourtant dans un angle assez compliqué, lance un palet que dévie magnifiquement Quentin Fauchon devant la cage (3-0, 34’22, Fauchon ass. Bourgeois et West, SN). Les supporters amiénois donnent de la voix, l’heure est à la fête, Amiens maîtrise.

3ème tiers-temps

L’avantage de trois buts des Gothiques leur permet de voir arriver ce tiers plus sereinement qu’à Epinal notamment. Un troisième et dernier tiers qui sera marqué par un rythme – très – haché. Ce sera d’abord un éclairage défaillant qui arrêtera le jeu pour dix bonnes minutes en début de tiers. Puis, de nombreuses pénalités sont distribuées dans un tiers bien moins attrayant que ses deux petits frères. Globalement, les Gothiques gardent le même entrain défensif et Mitch O’Keefe est toujours imbattable dans sa cage, ce qui permet aux amiénois de s’approcher lentement mais sûrement d’une belle victoire face au leader du championnat. Vient enfin le temps du pardon. Nous pardonnerons d’abord à Mitch O’Keefe, auteur d’un énorme match, de n’avoir pu réussir son blanchissage lorsqu’à une minute de la fin, Salmivirta dévie un lancer de Besch en supériorité numérique (3-1, 59’09, Salmivirta ass. Besch et Tarantino, SN). Nous pardonnerons également Joey West (deux assistances pour l’américain ce soir) pour son tir sur le poteau face à la cage vide dans les toutes dernières secondes.

Plus qu’une simple victoire, des certitudes ce mardi soir pour les Gothiques ! Ces derniers ont rassuré et enthousiasmé. Une très bonne idée, avant de recevoir les Dragons de Rouen au Coliseum dimanche (19h)… Allez, on remet ça ?

Luc ROHAUT




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.