RUGBY :  Les garçons gagnent 54 / 5 à Duisans

Même si sur ce match nous sommes archi favoris, il faut se méfier de Duisans qui nous a mis 3 essais à Amiens la saison passée.

L’objectif est, outre la victoire, de faire tourner l’effectif afin de pouvoir évaluer un maximum de joueurs. Il convient également de se rattraper de la deuxième mi-temps contre Calais.

Le discours est clair : la victoire ne suffit plus, il faut la manière pour préparer entre autres la fin de saison. Toutes les victoires de la saison passée ne nous ont pas permis pour autant de gagner la finale et il faut éviter de récidiver en nous contentant uniquement du résultat. Ces matches doivent nous faire travailler.

Dès le début le RCA prend l’avantage et fait très vite cavalier seul, virant en tête avec le bonus à la mi-temps. Les fautes sont également beaucoup moins nombreuses que la semaine dernière, ce qui est de bon augure pour Roubaix.

Les gros bémols sont : la blessure au genou de Benoit Venin indisponible au moins 15 jours, la blessure au nez de Cyril Bouchoucha, incertain pour dimanche et trois cartons jaunes.

  1. Points à conserver sur ce match : Les phases statiques, les mauls, certains lancements, la défense en général.
  2. Points à améliorer : le choix de la forme de jeu dont la gestion main / pied dans les 40 mètres adverses, le respect du plan de jeu.

Le talent d’or : Sébastien Vaseli est nommé pour sa partie pleine, Julien Seignez également qui a bien réagi Albéric Puche pour ses duels, ses essais et sa défense remporte le trophée.

Le Zavatta : Antoine Demoury postulait pour avoir allumé une douche avec son dos lors du discours d’avant match. Sébastien Vaseli aurait pu le recevoir pour jouer en maillot de bain (cela dit utile au vu de la performance d’Antoine Demoury dans la douche…) mais c’est Albéric Puche qui fait le doublé pour avoir demandé à sortir pour se  strapper les chevilles après 2 minutes de jeu car il y avait des trous sur le terrain ; il a également chuté et fait une roulade pour se rattraper sur le coup d’envoi…

Julien Carlier




  • Laisser un commentaire