FOOTBALL : L’Amiens SC mise sur sa jeunesse

Auteur d’un début de saison aussi inattendu que satisfaisant, l’Amiens SC a profité de la trêve internationale pour annoncer ce vendredi matin la prolongation de contrat et le premier contrat professionnel de deux jeunes éléments issus de son centre de formation. Titulaire en défense centrale aux côtés de Khaled Adenon, Jordan Lefort a signé une prolongation de contrat d’un an, portant le terme de celui-ci à juin 2018. Quant à Tanguy Ndombelé, trois apparitions en championnat cette saison, il a paraphé son premier contrat professionnel pour une période de trois ans (2019).

La prime à la formation

Présent au stade de la Licorne à l’occasion de la conférence de presse officialisant la prolongation de contrat de Jordan Lefort et le premier contrat professionnel de Tanguy Ndomeble, Bernard Joannin a réaffirmé l’importance du centre de formation de l’Amiens SC. « J’éprouve une réelle fierté à former des jeunes. Je considère que la formation est importante et même essentielle pour le club. C’est aussi un moyen d’exprimer notre reconnaissance envers Jordan (Lefort) et Tanguy (NDombele) due au travail effectué sur le terrain ». Un sentiment partagé par Christophe Pélissier pour qui l’avènement de Jordan Lefort et Tanguy Ndombele au niveau professionnel « est la récompense du travail effectué par les éducateurs à la formation ». D’autant plus que selon l’entraîneur de l’Amiens SC : « Un club parvient à être pérenne avec un travail de formation sur la durée. Jordan (Lefort) et Tanguy (Ndombele) sont le fruit de ce travail mais ce n’est qu’un début pour eux et une chance extraordinaire que le club leur fasse confiance ».

signature-jordan-lefort-tanguy-ndombele-0011-leandre-leber-gazettesports
Crédit photo : Léandre Leber – GazetteSports

Pour Jacques Lienard, président de l’association Amiens SC football, permettre aux joueurs formés au club d’obtenir un premier contrat professionnel est une satisfaction mais ne doit pas être pour autant une fin en soi. « Faire signer deux joueurs professionnels, c’est ce que l’on entend d’un centre de formation. On prend des jeunes qui ont du talent mais il faut ensuite les former à leur métier de football. On s’appuie alors sur des éducateurs de qualité et cela demande un travail collégial entre eux et les joueurs. Le but est atteint quand les contrats professionnels sont signés mais ce n’est qu’une étape. Ils doivent tout d’abord porter haut les couleurs de l’Amiens SC et ce sont ensuite à eux de bien gérer leurs carrières ».

En dehors de ces deux joueurs, l’effectif professionnel de l’Amiens SC compte cette saison cinq joueurs formés au club. Un chiffre dans la moyenne basse des clubs de Ligue 2, certes, mais en perpétuelle augmentation ces dernières saisons. Ce qui confirme que cet axe de développement fait donc pleinement partie de la politique sportive de l’Amiens SC.

« Jordan a profité de l’opportunité qui lui a été offerte »

Si Jordan Lefort et Tanguy NDombele sont aujourd’hui des membres, à part entière, de l’effectif professionnel de l’Amiens SC, ce statut n’a pas été évident à obtenir pour les deux joueurs comme le rappelle Bernard Joannin. « Jordan a profité de l’opportunité qui lui a été offerte de jouer en défense centrale pour faire ses preuves. » Doublure de Julien Ielsch la saison dernière, le natif de Champigny-sur-Marne devait même quitter le club durant l’intersaison. « Jordan a connu une préparation difficile, il devait partir en prêt mais il s’est toujours entraîné comme s’il allait débuter la saison. On avait passé un deal sportif et je souhaitais un prêt afin qu’il puisse s’aguerrir, rappelait Christophe Pélissier. Puis, il a eu la chance de montrer ses qualités pendant les matches amicaux puis lors du début de saison. »

Titularisé à l’occasion de la première journée de championnat, en raison du forfait de Mathieu Fontaine et de la suspension de Khaled Adenon, Jordan Lefort a réussi une sortie convaincante aux yeux de son entraîneur, à tel point qu’il n’a, dès lors, plus jamais quitté le onze de départ, excepté pour cause de suspension contre Troyes (10ème journée de Ligue 2). Un début de saison réussi qui a convaincu l’Amiens SC de lui faire confiance et de lui proposer une prolongation de contrat. De quoi satisfaire le principal intéressé, désormais sous contrat avec l’Amiens SC jusqu’en 2018. « Je suis heureux de prolonger mon contrat, je pense l’avoir mérité avec mes prestations sur le terrain ».

« Tanguy  a du potentiel mais doit gagner en régularité »

En ce qui concerne Tanguy Ndombelé, qui fêtera bientôt son vingtième anniversaire, ce premier contrat professionnel confirme la confiance que le staff technique peut placer en lui. « On est unanime pour dire qu’il (Tanguy Ndombele, ndlr) a des qualités, c’est pourquoi il s’entraîne avec le groupe professionnel depuis le mois de mars, justifiait Christophe Pélissier. Tanguy  a du potentiel mais il doit gagner en régularité et cela passe par le travail. On est satisfait de son début de saison mais ça ne s’arrête pas là. » Passé par le centre de formation de l’EA Guingamp, Tanguy Ndombelé a terminé sa formation au sein du club samarien. Habitué de l’équipe réserve la saison dernière, ce milieu de terrain axial  qui se définit comme « particulièrement technique et porté vers l’avant » a connu ses deux premières titularisations avec l’Amiens SC cette saison.

Aligné au poste de latéral droit lors du premier tour de la Coupe de la Ligue contre Clermont, il a débuté pour la première fois en championnat, dans une position d’ailier droit, contre le Gazelec (7ème journée de Ligue 2). Une capacité à évoluer à plusieurs postes qui offre de multiples alternatives à son entraîneur, même si le principal intéressé aimerait se stabiliser à son poste préférentiel. « Je suis heureux de signer mon premier contrat professionnel, c’est le début d’une aventure mais pas un aboutissement, confiait Tanguy Ndombelé. J’ai été formé dans l’axe, c’est mon poste, celui où je suis le plus à l’aise mais je suis capable d’évoluer également sur le côté droit, que ce soit en position de défenseur ou de milieu de terrain ». En attendant de s’imposer dans le cœur du jeu de l’Amiens SC, le numéro 22 tentera d’asseoir un peu plus sa place dans le groupe en répondant aux exigences du plus haut niveau. « Tanguy sort d’une période mouvementée faite de hauts et de bas. Il faut qu’il garde à l’esprit que seul le travail lui permettra de réussir en tant que professionnel », commentait prudemment le président Bernard Joannin.

signature-jordan-lefort-tanguy-ndombele-0008-leandre-leber-gazettesports
Crédit photo : Léandre Leber – GazetteSports

Quoi qu’il en soit, Christophe Pélissier ne doute pas de la capacité des deux hommes à répondre aux exigences du plus haut niveau. « Je suis parfois dur avec les joueurs, ce fut le cas avec Oualid (El Hajjam) la saison dernière. Puis, il a joué et il a montré des qualités qu’il confirme cette saison en Ligue 2, rappelait Christophe Pélissier. A mes yeux, l’humilité est la qualité numéro 1 du footballeur. Ce sont deux garçons qui ont l’état d’esprit que je recherche mais ça ne fait que commencer et rien n’est jamais acquis. »

L’état d’esprit et la régularité sont également les maîtres-mots pour l’Amiens SC qui tentera de poursuivre son bon début de saison vendredi prochain, à 20 heures, lors d’un déplacement capital à Bourg-en-Bresse, pour le compte de la 11ème journée de Ligue 2, avec un nouveau joueur professionnel dans son effectif.

Romain PECHON




  • Rédacteur football. Vous suivrez avec moi toute l'actualité de l'Amiens SC au plus près de l'équipe pour sa première saison en L1.

    Laisser un commentaire