FOOTBALL : Ils furent les équipiers du jeune international

0
20

FOOTBALL : Ils furent les équipiers du jeune international

Régis Gurtner, Jean Calvé et Romain Poyet ont joué avec N’Golo Kante

Ce vendredi, au Stade de France, l’équipe de France dispute son deuxième match qualificatif pour la Coupe du Monde 2018 contre la Bulgarie.

Dans le groupe retenu par Didier Deschamps, figure N’Golo Kante qui aura été la grande révélation de la dernière saison puisqu’il a été champion d’Angleterre avec Leicester.

Auparavant, après avoir débuté à Suresnes (il est né à Paris le 29 mars 1991), Kante a évolué deux fois deux saisons, d’abord à Boulogne puis à Caen. Trois Amiénois ont eu la chance d’être l’équipier de ce petit phénomène qu’est Kante.

Régis Gurtner à Boulogne, Jean Calvé et Romain Poyet à Caen sont unanimes : Kante est un joueur hors norme et de plus d’une grande gentillesse. Morceaux choisis.

Régis Gurtner « Il faisait à chaque fois la différence »

«Quand je l’ai connu à Boulogne, il était en équipe réserve. Mais lors de la deuxième saison, il est venu avec nous pour la préparation physique. C’était un garçon timide et réservé. Tout de suite, quand nous avons vu les premiers entrainements, nous avons compris que nous avions affaire à un joueur tel que nous n’en n’avions pas connu auparavant.

«C’était impressionnant quand on le voyait à l’entrainement, dans les petits jeux. Il était à l’aise sur le plan technique et sur le terrain. Mais dans le vestiaire, c’était un garçon timide, gentil, calme et cela faisait son charme.

«J’ai joué une saison avec lui en National et c’était lui qui a chaque fois, faisait la différence. Il ne marquait pas souvent mais savait faire la différence au cours des matches. »

Romain Poyet « Il a éclaboussé le championnat »

Romain Poyet a bien connu Kante lorsqu’il évoluait au Stade Malherbe de Caen.

«Quand je l’ai connu à Caen, il débarquait de Boulogne. Je me souviens qu’il était venu chez nous grâce à Alain Caveglia. Nous avons vu arriver un petit bonhomme. Il nous faisait penser à un écolier qui venait avec son sac à dos. Mais quand nous l’avons vu sur le terrain, tout de suite, nous avons compris qu’il deviendrait un grand joueur. Dès ses premiers entrainements, nous nous sommes tous regardés et nous avons compris qu’il avait un potentiel énorme.

«Ce qu’il faisait sur le terrain ne représentait absolument pas le petit bonhomme qu’il était. Tout de suite, nous avons compris qu’il allait atteindre le haut niveau. Il tenait le milieu de terrain et à ses côtés, il y avait Jérôme Rothen et Laurent Agouazi.

«Il a bonifié le groupe. Il a beaucoup contribué à l’accession du Stade Malherbe de Caen en Ligue 1. Il a vraiment éclaboussé le championnat de sa classe. 

«Humainement, c’est un garçon d’une gentillesse et d’une timidité comme on en voit rarement dans le football. C’est quelqu’un de sain. Il vit toujours chez ses parents et il roule dans une petite voiture.»

Jean Calvé « Je l’ai souvent au téléphone » 

Jean Calvé a également bien connu Kante avec qui, il correspond toujours.

«Je l’ai toujours régulièrement au téléphone et cet été, nous nous sommes vus. Nous sommes restés assez proches. Tous les joueurs  qui l’ont croisé, diront la même chose. N’Golo est toujours resté le même. C’est quelqu’un de très simple, timide et surtout très discret. Il est humble et toujours à l’écoute. C’est un gros travailleur sur un terrain qui court toujours et fais des efforts. Il est toujours à l’écoute et sollicite des conseils afin de progresser. »

Lionel Herbet




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.