BOXE : Relations durables entre Amiens et l’Argentine

Ainsi donc et ce sera une grande première à Amiens, un combat comptant pour un titre mondial aura lieu pour la première fois à Amiens.
Le samedi 22 octobre, pour le titre des super-légers WBF, l’Argentin Martin Antonio Coggi sera opposé à l’Amiénois Christopher Sebire.

Cela nous permet d’aborder un court chapitre sur les relations entretenues depuis un quart de siècle environ, entre le sport amiénois et celui venu d’Argentine.

Commençons par le tennis avec dans les années 90, l’Amiens Athlétic Club qui évoluait au niveau du championnat de France par équipes et dont le leader n’était autre que Sergio Gonzalès. Un joueur argentin doué sur les courts mais aimant beaucoup la vie.

C’était un garçon délicieux que nous avons bien connu, ami des sportifs en général et des footballeurs en particulier. N’est-ce pas Patrick Parizon ?

Sergio Gonzales a ensuite regagné le pays.

Passons au football avec, durant deux saisons 2004-2006, la présence dans la défense centrale de l’Amiens SC de Fernando Casartelli.

A cette époque, l’ ASC était solidement installé dans le championnat de Ligue 2.

Casartelli  venait de Gueugnon, son premier club en France et il avait suivi son premier entraineur Alex Dupont.

Casartelli qui est resté deux saisons de 2004 à 2006 à l’ASC est ensuite parti à Brest puis s’en est retourné au pays.

Il aura à la fin de ce mois 40 ans et nous a-t-il déclaré. « Je suis toujours les résultats de l’ASC et je garde un bon souvenir de mon passage là-bas. Je suis en ce moment à Buenos Aires où j’ai une franchise de cafétaria. J’ai très envie de revenir en France afin de revoir mes amis et revoir surtout la Licorne ».

Le hasard a fait que Fernando Casartelli connait très bien Juan Martin Coggi le père du boxeur qui va se mesurer à Christopher Sebire.

Lionel Herbet




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.