FOOTBALL : Marcel Glavieux « Je ne suis pas un extra-terrestre »

0
46

Marcel Glavieux réélu

Deux jours après sa réélection à la tête du district de la Somme de football, Marcel Glavieux était l’invité de Mathieu Dubrulle et ses consultants , lors de l’émission La Tribune sur France Bleu Picardie. Il reconnait que ce nouveau mandat  (son dernier) l’a rassuré même s’il était persuadé qu’il allait, une fois encore, l’emporter. Mais il admet aussi que battu, l’avenir aurait été bien sombre, lui qui a toujours été un homme d’action.
D’emblée, Marcel Glavieux a tenu à signaler « qu’il n’était pas un extra-terrestre et qu’il était d’abord un homme comme un autre, un homme normal ».
Mathieu Dubrulle l’a évidemment interrogé sur les clés de sa réussite. « Nous avons fait une campagne de proximité et au terme de ces visites dans les différents sous-districts, j’étais quasi certain, d’être réélu. Je sais aussi que certains secteurs ont voté pour moi. « Maintenant, je n’oublie pas que la liste de Jean Paul Lucas a obtenu plus de 42%. Il y a donc une attente et je ne l’oublie pas. Mais le handicap de la liste adverse est qu’elle manquait de personnes ayant une certaine expérience ».
Il a aussi été demandé à Marcel Glavieux quel serait son programme pour les quatre années à venir.
«Le district de la Somme compte 21 000 licenciés , environ 200 clubs et 782 éducateurs. Nous voulons amener  un souffle nouveau, effectuer un travail de proximité et surtout je veux responsabiliser tous les élus, anciens et nouveaux, de ma liste. Chaque élu aura un certain nombre de clubs à s’occuper régulièrement. Il y a aussi un gros problème : celui des équipements. Dans notre département, il n’y a jamais eu de véritable accompagnement pour avoir des terrains synthétiques.»

Le District de la Somme de football, la culture de la transition en douceur

Marcel Glavieux a tenu aussi à rendre hommage à Jean-Paul Lucas : « Il y a eu du respect de part et d’autre. On sent que c’est un éducateur. La campagne a été correcte ». Le seul vrai coup de colère poussé ce lundi lors de la Tribune par Marcel Glavieux, aura été finalement contre le club dans lequel il était licencié depuis plusieurs années. Il a en effet appris que le club de Doullens avait voté contre lui.  Il en a profité pour adresser une belle lettre au président de Doullens, lui annoncer qu’il démissionnait et que dans la foulée, il allait rejoindre celui de Grouches Luchuel, ce club qu’il avait créé en … 1966. » A été aussi abordé lors de cette émission le problème de la nouvelle grande Ligue, celle des Hauts de France, de la subvention adressée par la FFF aux districts et aussi un peu avec l’Amiens SC avec qui Marcel Glavieux a surtout des contacts au niveau du Centre de formation. Mais c’est surtout le district qui prime dans l’esprit de Marcel Glavieux et son équipe.
Un Marcel Glavieux qui a confirmé que son successeur serait normalement Pascal Tranquille.  Et cette passation de pouvoir ressemble à celle qu’avait vécue Marcel Glavieux lui-même, voici près de trente  ans, lorsque André Pouilly lui avait transmis le témoin en cours de mandat.
Au District de la Somme de football, il n’y a jamais de chambardement mais de la transition en douceur.
En attendant, Marcel Glavieux remet sa casquette de président du CDOS  car le lundi 17 octobre, à la Maison des Sports, il aura l’occasion, avec ses amis du comité, de recevoir  Jérémy Stravius. Car il ne faut pas oublier qu’avant les Jeux, le CDOS avait été le seul à manifester un quelconque soutien à Jérémy. Et ce n’est pas fini puisque Jérémy a annoncé qu’il poursuivrait sa carrière jusqu’aux prochains J.O de 2020.

Notre photo : c’était lundi à France bleu Picardie. Marcel Glavieux pose avec les intervenants de la Tribune.

Lionel Herbet




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.