Son nom est Ndombelé

Ce mardi soir, pour le compte d’un match en retard du championnat Domino’s Ligue 2, les Amiénois jouent  leur match en retard contre le  Gazelec Ajaccio.
Christophe Pelissier a emmené parmi les seize le jeune Tanguy NDombelé,  petit dernier qui frappe à la porte de l’équipe professionnelle. Arrivé à l’ASC depuis maintenant plus de deux ans, en provenance de Guingamp, le club dans lequel il a effectué vraiment sa formation, le jeune Tanguy NDombelé fait partie de ces jeunes joueurs auxquels Christophe Pelissier entend donner une chance. Celle de pouvoir faire leur trou et s’imposer dans l’équipe amiénoise.
Quand il est venu dimanche midi en salle de presse, Tanguy  a tenu à mettre les choses au point. Son nom est Ndombelé et dit-il, il n’y a pas d’apostrophe. Juré, cher Tanguy, on ne se trompera plus.
Ce jeune homme qui n’a pas encore 20 ans et qui est « couvé » par ses équipiers plus âgés, est revenu sur son apparition d’un quart d’heure environ contre Valenciennes. « J’ai pris une grosse béquille contre Valenciennes et je boitais. Je n’ai pas fait le déplacement d’Orléans afin de me soigner mais maintenant, cela va mieux.
« On me dit que je ne suis pas loin de l’équipe mais je sais qu’il faut aussi beaucoup travailler. « Le coach fait ses choix et avec l’âge, j’ai appris à les respecter. Et s’il fait appel à moi, je ferais tout pour répondre présent.
« Mon objectif cette saison est d’avoir du temps de jeu et de plus, j’ai la chance car c’est un bon groupe. Tout se passe bien.
« Les gens ne me connaissent pas forcément bien. J’espère que cela viendra dans les jours qui vont venir.
C’est ma troisième saison à Amiens. Je suis né dans la région parisienne. J’ai  joué à Epinay sous Senart puis Linas et je suis ensuite parti trois ans à Guingamp.
« Mon ancien coach de Linas Monthléry connaissait bien Patrick Abraham et il lui a proposé mes services.  Je suis venu faire un essai.
« Jouer dans une équipe de L2, je n’ai jamais connu cela auparavant. Je ne sais donc pas ce que cela fait comme sensations. Je suis nouveau et je découvre. Mais je sais que dans ce groupe qui vit bien, je vais vite l’intégrer. J’espère que cela va aller.
J’ai vraiment envie de jouer.
«  Ma place c’est le milieu de terrain. En début de saison, si j’ai évolué à l’arrière droit, c’était pour dépanner. Mais j’ai appris et comme je suis jeune, je suis à l’écoute. » Enfin, Tanguy n’a pas vraiment de plan de carrière.
« J’ai confiance en moi et je sais ce dont je suis capable.
« Quant à l’objectif, dans le vestiaire, nous ne parlons  que de maintien.  Personne n’évoque une montée et nous ne sommes qu’en septembre.  On ne nous attendait pas mais nous avons confiance en nous, même si franchement, nous ne pensions pas être leaders. »

Tanguy Ndombelé en bref

Né le 28 décembre 1996 à Longjumeau.

A débuté à Epinay sous Senart puis a joué à Linas et ensuite à Guingamp.

Il est  arrivé à l’ASC en juillet 2014.

En janvier 2015, il a été désigné comme étant le meilleur jeune du centre de formation de l’ASC.

Lionel Herbet




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.