FOOTBALL : G. NGosso pense d’abord à la récupération

Pour le compte du championnat Domino’s Ligue 2, les Amiénois se déplacent ce vendredi à Orléans.

Mardi soir, après le nul contre Valenciennes, Guy NGosso estimait que le plus important durant les trois jours qui venaient, était la récupération.
Trois jours séparent donc les matches ASC- Valenciennes et Orléans- ASC. Quand ils sont passés devant les journalistes mardi soir sur le coup de 23 heures, les joueurs n’avaient qu’un mot à la bouche : récupérer avant le déplacement au stade de la Source.

Ainsi, Guy NGosso, auteur d’un bon match non seulement sur le plan technique mais aussi physique, dressait l’analyse suivante :
« La dynamique n’est pas cassée. Pourtant, nous n’avions pas joué à Ajaccio. J’ai dit qu’à la maison, quand vous ne pouvez pas gagner un match, il ne faut pas le perdre. C’est ce qui est arrivé. Nous restons sur cinq matches sans défaite. C’est bien pour le moral et ne rien lâcher.

« En tout cas, nous ne sommes pas fatigués car comme Valenciennes du reste, nous étions bien préparés. Et puis, n’oubliez pas que le coach a fait entrer du sang frais. Les mecs qui sont entrés en jeu ont beaucoup apporté.

« Un premier match va arriver ce vendredi à Orléans et un autre nous attend mardi prochain à Ajaccio.

« Durant ces trois jours, le mot-clé est : récupération.

« Nous avons un bon groupe. Ceux qui entrent en jeu apportent quelque chose et je n’oublie pas ceux qui sont en tribune. On peut compter sur tout le monde. Nous n’aurons aucun excuse, nous sommes préparés et nous faisons en ce moment des matches cohérents. Nous sommes obligés d’être sur le plan physique, deux fois au-dessus de nos adversaires. Et pour conclure, j’ajoute que c’est le travail qui paie.

« A Orléans, il faudra être costaud mais je le répète, il va falloir bien récupérer. Ce sera un gros match car ils ont perdu à Lens et ils ont pris un coup sur la tête. A nous d’en profiter mais avant, il faudra je le répète : récupérer. Nous sommes là-haut et franchement, nous avons envie d’y rester ».

Lionel HERBET




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.