BOXE : Sebire – Coggi au Cirque Jules Verne

C. Sebire- M.A. Coggi au Cirque Jules Verne le 22 octobre

Christopher Sebire,  garçon admirable s’il en est, tant sur le plan de la gentillesse que du charisme qu’il dégage, aura vécu un été plutôt perturbé. En ce sens que la grande chance mondiale qui lui était offerte, à savoir disputer enfin un championnat du monde, eh bien, subitement, elle s’était évanouie. Christopher Sebire devait en effet, être opposé à l’Argentin Martin Antonio Coggi pour le titre WBF des super-légers.

Ce combat devait se dérouler au Coliseum le samedi 11juin. Mais quelques jours avant le combat, avant même que l’Argentin ne prenne l’avion pour la France,  la nouvelle tombait : ce combat ne pouvait avoir lieu. En général, quand un combat de ce niveau est annulé, c’est parce qu’un des deux boxeurs a  été blessé à l’entrainement ou soit tombé malade. Ce n’était pas le cas car c’est tout simplement pour des raisons techniques, à savoir que le Coliseum n’était pas en mesure d’abriter une telle soirée. C’est là que Christopher tout comme Coggi du reste a dû ressentir une grande frustration.

Cela faisait des semaines qu’il se préparait, à la fois à Rouen où il habite et Amiens où il lui arrivait de croiser les gants avec des partenaires dans la salle de la Veillère. Il a donc fallu tout recommencer pour Christopher Sebire car cette fois, la date a été fixée : le samedi 22 octobre mais cette fois au cirque d’Amiens. Et ma foi, nous sommes satisfaits du retour de la boxe, de la belle Boxe au Cirque Jules Verne.

Pour les « anciens », le cirque incarne toute la boxe amiénoise avec des soirées de prestige. C’est en effet au cirque que le célèbre manager Jean Bretonnel a débuté en tant qu’organisateur. C’est dans cette salle mythique que nous avons vu boxer les plus grands : Jacques Bataille, Jean Claude Lafarge, Robert Bavent, Jean Ramon, Daniel Leullier, René Brunet mais aussi plus tard Antoine Fernandez qui devint champion d’Europe des welters, Anaclet Wamba et bien d’autres.
Alors oui, nous sommes heureux que ce championnat du monde entre Sebire et Coggi  ait lieu au cirque. Merci à notre ami Jérôme Fouache et aussi à Dominique Georges, directeur des sports d’Amiens Métropole, d’avoir su faire ce choix judicieux. Quitte à nous répéter : c’est la première fois que la ville d’Amiens sera le cadre d’un combat comptant pour un titre mondial. Certes, n’exagérons pas. Ce titre qui sera décerné n’est pas le plus prestigieux mais pour Christopher Sebire, ce serait un superbe aboutissement d’une carrière très correcte et menée le plus sagement. Car Christopher Sebire a plutôt  servi la boxe qu’il ne s’est servi.

C’est bien simple : il n’a jamais voulu lâcher la proie pour l’ombre et il a toujours exercé son métier à Rouen.

Lionel Herbet




  • Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.

    Laisser un commentaire