Amiens leader en L2 « Maintenant, je peux mourir tranquille »

Cette phrase est restée célèbre.
Elle a été prononcée, au soir de la finale de la Coupe du Monde en juillet 1998 par le regretté Thierry Roland. Le commentateur du football à la télévision avait, dans sa carrière, vécu des moments difficiles, aux côtés du football français et en 1998, cet homme vivait un vrai moment d’extase.

Loin de moi l’idée de vouloir comparer cet été 1998 avec cette douce soirée de ce vendredi 9 septembre à la Licorne. Mais tout de même, il y avait bien longtemps que la Licorne, n’avait vécu un tel bonheur, une telle ivresse et l’alcool n’avait rien à voir dans cette affaire.
C’est bien simple, depuis que la Licorne existe, il n’y eut vraiment dans les véritables moments de bonheur  que cette demi-finale de la coupe de France contre Troyes en 2001 ; ces  différentes accessions de National en L2 avec Denis Troch, Ludovic Batelli et Christophe Pelissier.

Mais cette fois, une marche supplémentaire a été franchie. Ce n’est plus une accession en L2 que les Amiénois ont obtenue  mais dans ce championnat, ils sont leaders uniques. Et cela fera trois semaines que l’ASC est sur le podium. Indéboulonnable pour le moment.
Alors, avec mon vieil ami Gilbert Morel, vendredi soir,  nous nous sommes demandés,  si nous ne rêvions pas. Mais non Gilbert, c’est bien la réalité. Amiens est en tête de L2. Du jamais vu et on parle d’Amiens en bien dans les médias. Et cela fait plaisir.

Non, c’était bien vendredi la réalité. Des joueurs qui vont devant leur supporters, qui repoussent  le moment de revenir au vestiaire, sanctuaire où entre eux, ils vont fêter cette première place. Depuis maintenant un demi-siècle que je viens  au stade, Moulonguet d’abord, Licorne ensuite, jamais, au grand jamais, je n’avais vécu un tel moment. Il m’est même arrivé, chose rare que j’applaudisse les buts de Charrier et Tinhan. Alors que logiquement, la tribune de presse doit rester ..neutre.
Non, je ne reprendrais pas à mon compte les paroles de Thierry Roland. Je souhaite vivre encore un bon moment et voir ce club, jeune centenaire, nous offrir encore de tels moments.
Dans ces moments pas toujours faciles que nous vivons, que ces matches de l’ASC nous redonnent de l’espoir pour des jours meilleurs.

Lionel Herbet




  • Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.

    Laisser un commentaire