Christophe Pelissier « Le match des chèvres »

Ce vendredi,  20 heures, à la Licorne, les Amiénois reçoivent Tours. Christophe Pelissier n’a pas manqué de revenir sur les fameux pronostics de cet été du quotidien France Football qui avait traité les joueurs d’Amiens et de Tours de « chèvres » , voués à la descente : « Des propos irrespectueux surtout qu’ils s’adressaient à des joueurs professionnels. »

Ce match est assez particulier en ce sens que Christophe Pelissier et Fabien Mercadal, les deux entraîneurs, sont unis par une amitié sincère, forgée lors des précédents stages à Clairefontaine. Côté joueurs, le gardien Westberg a évolué à  Luzenac, entraîné alors par Pelissier tandis qu’à Tours, nous retrouverons un certain Ousseynou Cissé, lui aussi, qu’on le veuille ou non, formé au centre de formation de l’ASC.

Dès lors, entrons dans l’analyse de cette rencontre qui verra deux formations ayant bien démarré pour l’ASC et plutôt bien, pour ce qui concerne Tours.

Depuis sa victoire à Nîmes, l’ASC où, dans le groupe, Ndembelé prend la place de Mamillonne et où Jean Calvé patientera encore un peu avant d’intégrer le groupe, a pris place sur le podium ce qui ne lui était plus arrivé depuis fort longtemps. L’équipe amiénoise s’est préparée sur place à la Licorne et n’a pas disputé de match amical, la semaine dernière.

Quant à Tours, l’équipe totalise trois nuls pour une seule victoire et une défaite. Tours possède la deuxième attaque du groupe, juste derrière Brest, avec l’inusable Bergougnoux, deux buts. La semaine dernière, Tours a disputé une rencontre amicale contre Bordeaux : 1-1.

Fabien Mercadal qui connait bien et pour cause l’ASC, a déclaré aux journalistes tourangeaux : « Amiens est une équipe en confiance qui sera dure à jouer. Ils se projettent très vite en contre attaque. Et puis, cette équipe a marqué 50% de ses buts sur corners ou coups de pieds arrêtés ».

Méfiance donc du côté des défenseurs de Tours qui sont prévenus du danger qui va venir de Bourgaud ou Soumah notamment. A l’ASC, Jonathan Tinhan qui n’a pas marqué à Nîmes reste avec trois buts mais on sait qu’à Amiens, le danger vient de partout..

Christophe Pelissier « Le match des chèvres »

Devant les journalistes locaux,  l’entraîneur  amiénois s’est exprimé ainsi ce jeudi soir après la dernière séance d’entrainement : « J’ignore si la coupure que nous venons d’avoir sera bénéfique ou pas. Honnêtement, je n’ai aucune certitude. Si elle a permis de régénérer ou si elle a cassé quelque chose. Ce que je sais, c’est que le groupe est quasiment au complet  à part Joachim, Gope, Harrison qui sont blessés mais reviennent,  Fontaine qui va bientôt rejouer avec la CFA 2. (…) Notre deuxième place n’a fait tourner aucune tête.  Ce qui m’importe, c’est qu’au bout de cinq matches, nous ayons dix points.  Et c’est très important. »

Pour lui, le regard des adversaires va changer : « Ce vendredi, c’est le match des chèvres (rires dans la salle). Tout cela parce qu’en début de saison, Amiens et Tours ont été voués à la descente. Mais lorsqu’on voit la qualité des deux équipes, je pense que ces deux formations font taire certaines langues. Tours a dû être vexé et piqué comme nous mais c’est une équipe qui est invaincue à l’extérieur et vient de marquer six buts en deux matches. Cela prouve la qualité offensive de cette équipe. Notre statut n’a pas changé et nous savons que notre mission est de maintenir Amiens parmi les 40 meilleurs clubs professionnels. C’est donc d’avoir au plus vite les 42 points mais c’est sur que nos adversaires vont nous regarder différemment.»

Il termine : « Nous avons l’habitude de nous épier et de savoir les qualités et faiblesses de nos adversaires mais on a beau savoir, la réalité, c’est le terrain. Un staff essaie toujours de bien préparer et je m’attends à rencontrer une équipe très cohérente. »

La confiance de Soumah et Kamara

asc-foot-soumah-0003-leandre-leber-gazettesports
Richard Soumah

Après leur entraîneur, deux joueurs sont venus en salle de presse : Richard Soumah et Aboubakar Kamara.

« Cette coupure nous a permis de bien travailler et bien nous reposer, affirme le premier. Notre deuxième place est anecdotique. Notre but est d’exister dans ce championnat et surtout d’être performants. Ce championnat de L2 est plus tactique. Personnellement, je me sens mieux que la saison passée. Nous sommes des promus mais avec une grosse envie ». Quant à Kamara, il a souligné « Cela fait toujours plaisir de gagner comme cela est arrivé la semaine dernière avec la réserve. Je n’ai pas joué à Nîmes mais j’étais content de la victoire de mes équipiers. Je pense que Tours va venir ici pour gagner. C’est une équipe compacte et nous l’avons vue à la vidéo. Nous ne sommes qu’au début du championnat ».

Le coup d’envoi sera donné par Géraldine Malpart, fille de Gérald, ancienne championne de lutte.

  • Une minute de silence sera observée à la mémoire de Gaëlle, décédée tragiquement dans un accident de la circulation et qui officiait, les soirs de match à la Licorne, entant que stadier.

Ce vendredi à la Licorne à 20 heures : Amiens SC- Tours. Arbitre M. Brisard.

Lionel HERBET

 




  • Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.

    Laisser un commentaire