Antoine Bouvet, le sportif éclectique

Lundi soir, lors de l’émission la Tribune sur France Bleu Picardie, le thème choisi était le suivant : « Fait-on assez de sport à l’école et à quoi sert le centre de formation de l’ASC ? ».

Nous avons eu l’occasion de traiter le sujet après les  réactions de Patrice Descamps, le directeur du centre de formation de l’ASC. Patrice Descamps a été clair. Sur la vingtaine d’excellents jeunes qui sont cette saison, au centre, pensionnaires ou pas, peuvent réussir une grande carrière au plus haut niveau. Comme on le dit souvent, il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus.

Mais pour autant, un jeune qui quitte l’ASC peut parfaitement réussir à un niveau inférieur. D’où l’intérêt de tisser de bonnes relations entre l’Amiens SC et les clubs régionaux tels Amiens AC, Ailly sur Somme ou Roye-Noyon. Justement, à Roye-Noyon, évolue cette saison Antoine Bouvet, passé par l’ASC et qui, ensuite, est allé à Quevilly, Doullens.

Antoine Bouvet a la confiance de Sébastien Dailly, son entraineur. Samedi, Antoine Bouvet figurait dans l’équipe qui est allée s’imposer dans le championnat de CFA 2 à Marck.

Le lendemain, Antoine Bouvet se trouvait sur le terrain de la Hotoie où, avec son équipe de Beauquesne, il participait aux finales de la Coupe de France. Si Antoine Bouvet a perdu la finale par équipes, il s’est ensuite repris en remportant le Poing d’Or avec un jet de 49m15.

Du coup, Antoine Bouvet s’inscrit d’ores et déjà dans la liste des meilleurs fonciers de tous les temps et surtout, digne successeur du grand Jacques Falize qui reste toujours la référence dans le domaine de l’éclectisme, à savoir pratiquer au haut niveau, football et ballon au poing.

Lionel Herbet




  • Laisser un commentaire