Khaled Adenon privé de la CAN au Gabon

La sanction est tombée dimanche soir à la fin de la rencontre Mali- Bénin. Khaled Adenon n’ira pas au Gabon en janvier prochain, avec son équipe du Bénin, participer à la phase finale de la CAN.

Énorme déception ce dimanche en fin de journée pour le défenseur amiénois Khaled Adenon qui, avec son équipe du Bénin,  est tombé de très haut au Mali. Il s‘agissait du sixième et dernier match de qualification de cette première phase de la plus importante compétition disputée sur le continent africain.

Le Bénin avait certes le handicap du déplacement au Mali mais on estimait généralement qu’un nul, pouvait être suffisant aux joueurs de Tchomogo, l’ancien attaquant de l’ASC, devenu aujourd’hui sélectionneur du Bénin.

Or, le Mali qui est entrainé cette saison par Alain Giresse a infligé une véritable correction aux Béninois sur le score de 5-2. Avant la rencontre, Alain Giresse avait déclaré : « Il n’y a jamais de match inutile même si nous sommes qualifiés déjà pour le Gabon ».

De fait, le Mali a joué très sérieusement et largement battu le Bénin 5-2 alors qu’à la mi-temps, le score était déjà de 4-2.

Dans cette dernière journée, il fallait également voir du côté des meilleurs deuxièmes de tous les groupes pour voir quelles équipes se qualifieraient. La dernière équipe qui a gagné son billet et qui ira donc en phase finale au Gabon, en janvier 2017, est le Togo, auteur d’un final renversant.

Le Togo est entraîné depuis peu par l’ancien Amiénois Claude Le Roy qui, plus que jamais, justifie sa réputation de sorcier blanc. Les Eperviers du Togo ont en effet surclassé Djibouti (5-0) et grâce  à un meilleur goal-average, se qualifient in-extrémis. De son côté, le Bénin restera malheureusement à la maison.

Pour l’Amiens SC, les conséquences sont plus favorables que négatives. Sur un plan humain, il est évident que le club aurait accepté volontiers de laisser partir Adenon en janvier,  à la phase finale de la CAN. Khaled  restera finalement en janvier à Amiens et jouera donc, avec le plus grand sérieux,  pour l’ASC.

Pour conclure, notons simplement l’influence  des anciens joueurs ou entraineurs de l’ASC qui se signalent par leur travail au sein de leur Fédération respective.

Ainsi, Oumar Tchomogo, sélectionneur du Bénin, Claude Le Roy sélectionneur du Togo après l’avoir été au Sénégal, Congo, Cameroun ; Titi Camara qui fut sélectionneur  de la Guinée ; Oscar Ewolo et Jean Paul Abalo, joueurs du Congo et du Togo ; sans oublier Lakdar Adjali, Rafik Saïfi, capitaine de l’équipe d’Algérie ; Johann Paul, capitaine de la formation de Madagascar ; Issiar Dia international sénégalais et nous en passons.

Lionel Herbet




  • Laisser un commentaire