Olivier Meurillon « Mon métier reste celui de CTD »

Un mois après la victoire de l’équipe de France des U19 (il était l’adjoint de Ludovic Batelli), Olivier Meurillon  a pris  un peu de vacances et il est revenu à Amiens, afin de reprendre son activité de conseiller technique départemental dans la Somme…

Mais c’est lors d’une visite à la Licorne faite à l’entraineur de l’Amiens SC Christophe Pélissier que nous l’avons retrouvé. Les deux hommes se respectent et s’estiment. Ils se sont mutuellement félicités, Pélissier pour le succès des jeunes Tricolores à l’Euro et Meurillon pour l’accession de l’ASC en L2.

Evidemment, avec Olivier, nous sommes revenus sur l’Euro mais aussi sur son activité au sein du district de la Somme. « C’est difficile encore aujourd’hui de réaliser ce que nous avons fait durant cinq semaines et cette journée du 24 juillet qui restera gravée à tout jamais dans nos mémoires. Il y avait un groupe de jeunes qui nous a fait confiance, à Ludo Batelli, moi-même et tout le staff.
« Oui cette  génération est exceptionnelle non seulement par les résultats obtenus mais aussi dans son comportement et son état d’esprit. Visiblement, ces jeunes  ont envie de porter très haut les couleurs de la France.
Ces joueurs qui évoluent dans des clubs de L1  ont quand même tout à prouver parce qu’ils n’avaient jusqu’à présent, rien gagné. Entre eux et nous, il y avait une confiance et un respect mutuels. De notre côté, nous avons su tirer le maximum. Les qualités individuelles de chacun ont été mises au profit de  l’équipe. J’ai repris mes activités au district pour me remettre au quotidien et exercer mon métier de CTD. La formation de cadres restera un élément important avec la détection des jeunes joueurs et le développement du foot avec toutes ses pratiques y compris le beach. Sans oublier le sports loisirs.
Je pense que le football restera un sport très populaire. Vous avez vu les filles U19 qui ont aussi gagné une grande compétition européenne.

Le duo Batelli- Meurillon va perdurer. Nous allons continuer dès cette saison. Nous gardons cette génération 97 et nous  préparons la coupe du monde qui aura lieu en Corée en mai 2017. Ce sera l’objectif de la saison. Fin août, nous retrouvons tous nos  champions d’Europe pour une double confrontation contre le Japon.
Revenir au district de la Somme me fait plaisir. J’ai un métier magnifique . Le mercredi, je côtoie des joueurs qui participent à la coupe d’Europe et le lendemain, je suis avec des gens qui sont dans  un stage de formation de cadres à Chaulnes.

Ce grand écart me permet de garder la tête froide. Le football amateur reste important par rapport au football professionnel. »

Lionel Herbet




  • Laisser un commentaire