Quel avenir pour les sports régionaux de balle ?

Quel plaisir de retrouver un ballodrome de la Hotoie quasiment rempli et où les points d’ombre étaient particulièrement recherchés. En ce lundi 15 août, date charnière des vacances mais aussi des … moissons, quasiment terminées dans notre région, les traditionnels championnats de France de ballon au poing se déroulaient.

Très tôt le matin, les compétitions avaient commencé et elles se sont achevées assez tard dans la soirée. Du retard a été pris progressivement, retard qu’il a été impossible de combler. Dans ces championnats où  il n’y a pas de télévision en direct.

15-08-16-finalesballonaupoing-001-gazettesports-adilio-sanches
Finales des Championnats de France de Ballon au poing. Crédit photo : Adilio Sanches-Gazettesports

Que dire de ces championnats de ballon au poing au plan purement sportif ?

Que dans l’ensemble, nous avons assisté à des rencontres de qualité. Il nous a semblé que sur le terrain et contrairement au temps jadis, il n’avait pas que le foncier et les autres mais bel et bien des équipes bien cohérentes.

Le foncier reste toujours le capitaine de l’équipe comme Antoine BOUVET à Beauquesne mais ses équipiers prennent de l’importance dans le déroulement du jeu.

Nous avons assisté en début d’après midi à des échanges spectaculaires qui ne provenaient pas que des fonciers.

Le jeu est donc de qualité mais pour autant, quel avenir pour le ballon au poing  pratiqué quasiment seulement dans la Somme, à l’heure où est entrée en jeu la grande région des Hauts de France?

Le ballon au poing dirigé par Samuel Prévot vit presqu’en autarcie avec ses propres réserves financières qui sont maigres et la Fédération fonctionne grâce à la compréhension des clubs.

Le président qui se bat sans compter pour développer son sport a eu un grave problème à régler avec un employé administratif qui est allé jusqu’aux Prudhommes. Le président est sorti meurtri de cette histoire et rien ne dit qu’il repartira pour quatre ans aux prochaines élections.

Et chez les voisins ?

La longue paume a connu un grave différend entre personnes et l’actuel président de la Fédération a manifesté son intention de tout arrêter.

La balle à la main n’est pas plus solide. Alors que faire ?

Tout simplement revenir à cette idée première qui consistait à se regrouper en une Confédération des sports de balle. Confédération qui a déjà existé et qui a ensuite, disparu.

Il ne faut plus tarder.

Ces trois disciplines sont en péril. Il faut tout faire pour les sauver mais en l’occurrence, les bénévoles ne suffisent pas. Il faut aussi que les élus prennent le dossier en main. Les sports régionaux de balle méritent qu’on leur tende la main.

Lionel Herbet




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.