Chutes et blessures en tous genres

Heureusement Jérémy Stravius…

Il aura donc fallu attendre la nuit de dimanche à lundi, sur le coup de 5 heures du matin, pour enregistrer la première médaille française. Déjà dans les rangs des médias et envoyés spéciaux à Rio, c’était un peu l’affolement général. Pas de médaille en deux jours et on parlait déjà de Bérézina et de catastrophe nationale, voire de suicide collectif.

Heureusement, les nageurs ont sauvé l’honneur. Avec un remarquable Jérémy Stravius qui partait le dernier, les quatre Tricolores sont venus mourir à quelques centièmes de secondes des Américains, emmenés par le surpuissant Phelps. Mais aussi paradoxal que cela puisse paraître, cette médaille d’argent a laissé un goût amer chez les Français puisque seul Jérémy Stravius est venu en zone mixte devant les journalistes alors que ses équipiers restaient muets.

Comprenne qui pourra

Ce fut donc un bon dimanche pour Jérémy Stravius qui a prouvé, s’il en était encore besoin, qu’il était bien un des leaders de la natation tricolore et qui, surtout, reste toujours disponible pour la presse.

Maintenant, au-delà de cette médaille d’argent, ce que nous avons retenu ce week-end ce sont les terribles chutes dont ont été victimes la cycliste hollandaise Annemiek Van Vleuten et le gymnaste français Samir Ait Said. Des images qui sont sans cesse passées en boucle et qui vous glacent littéralement le corps.

Alors qu’elle était en tête, la Hollandaise Van Vleuten a glissé et elle est venue heurter violemment le pavé de la chaussée. Un choc effroyable qui nous a fait craindre le pire d’autant que l’infortunée Van Vleuten restait inanimée. Cette chute est survenue 24 heures après celle des messieurs et qui avait vu notamment l’Italien Nibali se fracturer une épaule. Oui, nous avons peur pour la Hollandaise qui a été transportée à l’hôpital et a été placée sous soins intensifs. Autre chute spectaculaire et dramatique, celle du gymnaste français Samir Ait Said qui, dans l’épreuve du saut, est mal retombé et s’est fracturé le tibia et le péroné. Une blessure très grave mais qui n’a pas entamé le moral de ce garçon qui s’est fait poser un plâtre tricolore avec les trois couleurs du drapeau français.

Enfin, nous avons été bouleversés par la blessure de la capitaine de l’équipe de France de basket Céline Dumerc qui a dû revenir en France sans jouer aucun match et les larmes de la judoka Priscilla Gneto, disqualifiée sévèrement.

Nous avons également été révoltés par les propos à la limite du racisme de France 2 qui, au cours de la cérémonie d’ouverture a « trouvé normal le trafic d’esclaves qui était nécessaire au développement industriel et agricole du Brésil ». Des propos  qui ont soulevé l’indignation générale.

Lionel Herbet




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.