Logo Amiens Métropole

Football

Foot : Un club disparaît…

on

Imprimer

Un club disparaît…

La fin  d’un grand club : l’ASPTT Amiens

Cela ne fera pas la une des grands journaux mais pour les sportifs amiénois, le plus souvent d’une génération ancienne, la disparition de l’ ASPTT Amiens doit être ressentie comme un vrai crève-cœur.

Depuis plusieurs saisons, l’ASPPTT battait de l’aile.  Les effectifs avaient tendance à baisser, le nombre d’équipes également. L’échéance est malheureusement arrivée : l’ASPTT ne repartira, en principe pas, la saison prochaine. Au club, il ne reste qu’une équipe de vétérans et encore sera-t-elle prise en charge et gérée par le club de la Zone Industrielle : Valéo.

Les anciens ou les nostalgiques, c’est souvent la même chose, se souviennent que l’ASPTT disputait ses rencontres au stade du Bd Beauvillé, stade qui porte le nom d’un grand président de district : Henri Leclercq.

Dans les années 60, l’ASPTT jouait au plus haut niveau régional et quand la Ligue de Picardie a été créée en 1967, le club s’est retrouvé en Division d’Honneur avec les Cheminots de Longueau et ..Mers Tréport.

C’est   dans ce stade que le dimanche après-midi,  nous venions « couvrir » les matches pour le « Courrier Picard. »

Nous débutions dans la profession  de journaliste  et nous nous rappelons d’un homme qui était à la fois l’entraineur, dirigeant et un maillon indispensable à la bonne marche du club : Maurice Rémy. C’est dans ce club qu’a débuté un certain Pierre Mankowski car à cette époque, l’ASPTT avait une vocation de former des jeunes. C’est bien simple, l’Amiens SC venait se fournir en jeunes joueurs de talent. Il est vrai que l’ASPTT n’avait aucun problème d’argent. La Poste , avec un grand P, n’était pas chiche et arrosait fréquemment les joueurs et les entraineurs. Toute une époque qui a hélas, disparu.

La dégringolade a commencé lorsque l’ASPTT a émigré au stade Colbert, à deux pas de l’Hippodrome. Du reste, le stade porte le nom de M.GUEGAN qui a été à la fois un bon président mais aussi surement le dernier à vraiment aider le club financièrement.

L’ASPTT a peut-être par la suite manqué de bons dirigeants, d’un vrai soutien de la part des collectivités mais la triste réalité est là : l’ASPTT Football n’existe quasiment plus.

L’ASPTT aura suivi un chemin totalement inverse à  celui de l’Olympique Amiénois, autre club amiénois de longue lignée mais qui a su parfaitement négocier un virage important : celui de s’installer dans un  stade plus moderne avec une dynamique nouvelle.

Lionel HERBET

Retrouvez le restaurant Little Big Jack à Amiens

About Leandre Leber

Photo du profil de Leandre Leber

Recommended for you

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *