Meilleure affluence de Ligue 2

Ligue 2 – Amiens SC- Reims

Les Amiénois concèdent le nul face à Reims, très tôt  réduit à 10

Bien que très rapidement réduits à 10, les Rémois sont parvenus à quitter la Licorne avec le point du nul. Les Amiénois ont certes le plus souvent dominé mais ils se sont heurtés à une très belle défense adverse.

Enfin, c’est le retour du grand football à la Licorne qui attendait ce moment depuis plusieurs années.  C’est aussi le retour des commentateurs vedettes de Canal Plus et dans l’heure qui précède le coup d’envoi, c’est évidemment une sorte d’euphorie sur la pelouse. Les entraineurs bavardent entre eux tout comme les deux présidents qui s’estiment visiblement.

Le coup d’envoi  est donné par Corentin Ermenault grand espoir du cyclisme régional et symbole, au centre du terrain, vient le rejoindre Max Lemaire, le plus ancien licencié de l’ASC.

Les deux hommes reçoivent une ovation méritée de la part du public.

Premier  coup de théâtre dans ce match.  Alors qu’il  a débuté depuis quatre minutes, une longue balle en avant pour Tinhan est également convoitée par le gardien rémois Carrasso qui sort de ses 18 m et heurte violemment l’attaquant amiénois.  Celui-ci reste au sol tandis que l’arbitre applique à la lettre le règlement et brandit le carton rouge. Reims se retrouve à 10 et Der Zakarian doit procéder à un réaménagement tactique.

2 buts rémois

Le coup franc qui suit de Soumah est stoppé par le gardien remplaçant Siebatcheu qui n’a pas eu le temps de s’échauffer. Ce gardien repousse ensuite un ballon encore convoité par Tinhan.

Les Rémois prennent peu de risques et ne sortent de leur zone qu’à bon escient.

Les Amiénois monopolisent le ballon et n’hésitent pas à tenter leur chance depuis le milieu comme par exemple Fofana (15e) .Mais sur coup de pied arrêté, Reims démontre qu’il n’est pas maladroit du tout et le coup-franc de Rigonato l’illustre avec la balle qui rebondit mais Gurtner veille au grain. Toujours élégant  dans ses actions, Bourgaud se manifeste par une pure reprise de volée qui rase la barre (27e). Cette mi-temps voit une nette domination amiénoise mais hélas pas concrétisée par des tirs dangereux. Sauf ce tir de Charrier détourné en corner par le gardien et sur ce coup de pied arrêté, Lefort jaillit et reprend de la tête au ras du poteau (38e). Juste avant le repos, les Amiénois se libèrent et inquiètent leurs adversaires. Mais le score reste nul. A la reprise, Lefort encore lui reprend de la tête une balle qui effleure le poteau (50e) mais la grosse occasion survient peu après lorsque sur une action rondement menée, la balle arrive sur Charrier qui, en pleine course et alors que le but est ouvert, ne peut marquer. Soumah (55e) tente sa chance mais le gardien est à la parade.

Meilleure affluence de France

asc - amiens vs reims 0722 - leandre leber - gazettesports

Mais Reims a des réactions dangereuses comme celle de Charbonnier dont le tir tendu est détourné en corner et sur celui-ci, l’équipe champenoise ouvre le score par Jeanvier (60e). C’est évidemment la douche froide  dans le stade d’autant qu’il commence à pleuvoir. Pélissier remplace alors Tinhan par Kamara.

L’égalisation amiénosie arrive sur un corner de Soumah et un défenseur rémois Weber dévie malencontreusement le ballon dans le but : 1-1 (70e).

Les Amiénois se déchainent et tour à tour  Monconduit et El Hajjam mettent en difficulté le gardien qui s‘en sort bien à chaque fois. Le public retrouve la voix mais le score ne change plus : 1-1.

Il est a noter qu’Amiens avec plus de 8400 spectateurs obtient la 1ère place de Ligue 2 quant à l’affluence. Espérons que le public et les supporters répondront présent toute la saison de Ligue 2.

Amiens SC –Reims : 1-1 (0-0)

Arbitre M. Palhies

8485 spectateurs

Buts : Jeanvier (60e) pour Reims ; Weber (70e c.s.c)  pour Amiens.

Avertissement :  Charrier (14e), Bourgaud (46e), El Hajjam (89e) d’Amiens ; Traoré (60e) à Reims.

Expulsion : Carrasso (4e) de  Reims.

Amiens SC : Gurtner- El Hajjam, NGosso, Lefort, Ielsch puis Dekoke (75e)- Fofana, Monconduit, Bourgaud, Charrier, Soumah puis Mamilonne (79e) , Tinhan puis Kamara (65e).

Entraineur Christophe Pélissier

Reims : Carrasso puis Siebatcheu (4e)-Traoré,  Jeanvier, Weber, Rigonato puis Fortes (83e), Da Cruz puis NDom (74e),  Berthier puis Mendy (5e)- Bouhours, Rodriguez, Chavarria, Charbonnier.

Entraineur Michel Der Zakarian

Auteur L.H.




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.