FOOTBALL : Richard Soumah impatient de démarrer

0
36

Richard Soumah impatient de démarrer

A quelques jours du premier match de L2 contre le Stade de Reims, lundi prochain à la Licorne (20h30), le milieu de terrain Richard Soumah se montre très serein. Il a un leitmotiv : « A nous de tracer notre chemin ».

Arrivé la saison dernière à l’ASC, Richard Soumah a évidemment participé à la remontée en L2 mais il a aussi connu la blessure et des pépins physiques. Il a surtout, la saison dernière, effacé la précédente qui avait été complètement blanche puisqu’il n’a pas joué.
A l’aube de cette saison en L2, une division qu’il a déjà pratiquée, le joueur guinéen nous fait part de ses sentiments.

« Je ne sais si je suis en ce moment en grande forme comme vous le dites. Mais la préparation s’est bien passée et il n’y a pas eu de pépins. Quant à ma position sur le terrain, le coach profite de ces matches amicaux pour essayer plusieurs formules. Dans le foot, il faut se battre pour la récupération du ballon. Nous essayons surtout de faire les choses ensemble, en équipe.
« C’est vrai que j’ai une saison dans les jambes et je ressens plus de sensations que l’an dernier à pareille époque. J’espère que cela va continuer dans cette voie et c’est à moi évidemment de bien travailler dans ce sens. L’essentiel est que nous avancions tous.

« Quant au bilan des matches amicaux, c’est vrai que c’est toujours bien de gagner car nous sommes des compétiteurs. Mais nous nous concentrons sur la manière, sur ce que nous voulons mettre en place. Il y a eu des choses intéressantes, d’autres moins bonnes. Nous discutons beaucoup ensemble, les joueurs et le staff pour voir ce qui n’a pas été.

« Ce qui fait la différence avec le National ? Tout. La qualité du jeu, les impacts, l’intelligence tactique. Plusieurs joueurs de chez nous ont déjà connu la L2. Mais posséder ces notions, c’est une chose, les mettre en application c’est autre chose pour exister dans ce championnat.
« Nous sommes tributaires du calendrier. Le fait de jouer trois jours après les autres n’est pas grave. Il faut jouer. C’est bien de commencer comme ça avec une telle affiche.
« Nous sommes considérés comme les chèvres de la L2. Je ne sais pas si cela va nous motiver. Ce sont des propos de journalistes et si ces journalistes étaient des connaisseurs, cela se saurait. Le foot n’est pas une science exacte. Ils ont donné leur avis et il faut le respecter. A nous de tracer notre chemin, sans rancune avec le désir de bien faire ».

Lionel HERBET




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.