Rendez-vous au J.O. pour Stella Akakpo

C’est l’éternelle question qui se pose depuis plusieurs décennies, rendez-vous ou pas pour les JO ?

Un athlète qui réside en Picardie mais n’est pas licencié dans un club de la région, est-il vraiment Picard?

La réponse est nette et ne souffre d’aucune contestation: c’est Non.

Cet athlète en effet  ne figure pas sur les listes des sportifs de haut niveau telle qu’elle est établie par une commission compétente. Un athlète de haut niveau qui figure en effet sur la liste agréée à la fois par la Région et le Comité Régional Olympique et Sportif est aidé surtout financièrement et ce, afin qu’il prépare les grandes échéances telles que les championnats d’Europe et du monde et bien évidemment les Jeux Olympiques.

Pourquoi abordons nous le sujet?

Tout simplement parce que la Fédération française d’athlétisme vient de communiquer le nom de trois athlètes qui viennent de gagner leur billet pour Rio.

Trois Picards au Brésil

D’abord le sauteur en longueur de Saint Quentin mais licencié dans le Nord Kafétien Gomis.

Vous me direz que désormais Gomis appartient à un club des Hauts de France. Exact mais jusqu’à présent, Gomis était bel et bien Nordiste.

En deuxième lieu, Marie Gayot qui a été retenue pour le relais 4x400m. Elle mérite évidemment sa sélection et on l’a encore vu ce dernier week-end lors des championnats d’Europe. Mais Marie qui s’est entrainée à Compiègne a été licenciée à l’Amiens Université Club. Elle avait pour entraineur Laurent Hernu. Or ces derniers jours, Marie Gayot a annoncé par simple SMS qu’elle quittait Laurent Hernu. Licenciée dans un club de Reims, Marie Gayot n’est donc, plus Picarde.

Et puis, la presse régionale la mentionne en troisième position alors qu’elle est vraiment la seule qui puisse revendiquer, haut et fort, le statut de sportive picarde.

Il s’agit de Stella Akakpo qui a été sélectionnée dans le relais 4x100m. D’où une satisfaction légitime pour Stella qui, sur son blog, a déclaré « que c’était un rêve qui se réalisait et qu’à 22 ans, c’était le début ». Nous sommes évidemment heureux pour Stella Akakpo qui mérite bien d’aller à Rio, qui est Picarde puisque licenciée à Amiens et résidant dans l’Oise.

Les Jeux se rapprochent à grands pas. Un sportif picard y pense aussi mais pas pour cette année. Peut-être pour ceux de 2020. Il s’agit de Corentin Ermenault qui, au sein de l’équipe de France espoir de poursuite par équipes (la même spécialité que son père) vient d’être champion d’Europe en Italie.

 

Lionel Herbet




  • Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.

    Laisser un commentaire