Le Futsal peine à trouver un nouveau souffle

La saison de Futsal vient de se terminer dans le district de la Somme. Le bilan est loin d’être positif surtout si on compare la situation actuelle avec celle qui existait voici une dizaine d’années.

La seule exception concerne le club du CSA Epide de Doullens qui a réussi un bon parcours dans la compétition nationale et a décidé de créer une deuxième équipe la saison prochaine. Malheureusement, certaines équipes ne repartiront pas et l’ont fait savoir. C’est le cas de Clarins qui, voici encore peu, évoluait dans le championnat de Foot-Entreprise. Cagny n’aura plus qu’une équipe mais il faudra attendre la période des engagements pour la saison 2016-2017 afin d’en savoir plus.

Preuve du malaise actuel. L’exemple de la finale de la Coupe de la Somme est édifiant. La rencontre devait se dérouler le 28 mai dans le gymnase Dupontreué entre les équipes du Réal Amiens et Marivaux. Tout avait été prévu. La commission était bien représentée, les arbitres présents mais il n’y avait qu’une seule équipe sur le terrain : Réal Amiens.

La formation de Marivaux avait déclaré forfait pour des raisons assez indécises. On imagine la tête des uns et des autres, la remise des récompenses qui s’est faite dans la discrétion la plus totale. C’est ce qui s’appelle une fête gâchée. Ce n’est pas mieux au plan régional.

Une finale à trois équipes devait se dérouler à Pont Sainte Maxence. Il n’y eut qu’une seule formation sur place : Cayeux car Senlis et Sains Saint-Fuscien étaient absents. Cayeux avait effectué un long déplacement pour rien et, c’est logique, demandé le remboursement de ses frais de déplacement.

Le Futsal est donc malade. Peut-être a-t-il grandi trop vite ? Et encore la Somme parvient à limiter la casse puisqu’on  enregistre actuellement 17 équipes qui ont terminé le championnat (sur 21 au départ). Amiens représente le gros de la troupe et les clubs  sollicitent évidemment les services sportifs d’Amiens-Métropole pour leur trouver des gymnases pouvant les héberger.

Puisse cette belle discipline repartir d’un bon pied la saison prochaine. C’est le vœu du président de la commission Alain Leclercq et de ses collègues.

Lionel Herbet




  • Laisser un commentaire