FLOORBALL : Une victoire pour finir le week-end

Deuxième week-end de compétition pour l’équipe de Division 2 des Hoplites d’Ambiani. Après un déplacement à Strasbourg qui a débouché sur deux défaites, les Amiénois avaient à coeur de revenir de Besançon avec la première victoire de la saison.
Le premier match, face aux Sentinelles de Strasbourg s’est avéré être aussi compliqué que prévu. Face aux Alsaciens, les Amiénois sont volontaires, motivés et unis mais la différence de niveau permet aux Strasbourgeois de mener 2-0 à la fin de la première période et même 4-0 après le deuxième tiers-temps et de se diriger vers leur troisième victoire en trois matchs. L’objectif pour les Picards est alors de remporter le dernier tiers. Un objectif à portée de main puisque les Hoplites vont ouvrir leur compteur but grâce à Ludovic Postel. Le début du troisième tiers-temps permet aux Amiénois de trouver un peu plus d’espace de se projeter à l’avant. Malheureusement, les Strasbourgeois vont inscrire leur cinquième but à trois secondes de la fin et ne perdront pas le dernier tiers-temps. Pour les Hoplites, la première victoire devra encore attendre.
Face au club hôte (le Club Unihockey Bisontin), les Hoplites vont avoir du retard à l’allumage. Comme au match aller le 1er novembre dernier, Thomas Courtet est intraitable avec un triplé dans le premier tiers-temps. Les Hoplites décident alors de changer leur jeu, de garder la balle et d’avancer et de reculer tous ensemble. En l’espace de cinq minutes, Julien Caron, Jauffret Ducrocq et Lambert Van Vynckt remettent les deux équipes dos à dos avant que ne commence le dernier tiers-temps.
Le quatrième but sera le tournant du match : Lambert Van Vynckt déborde sur son côté et et la balle devant la cage adverse, c’est le malheureux Geoffroy Delplancq qui marque contre son camp et donne l’avantage à son ancienne équipe, les Hoplites d’Ambiani. La physionomie du match a totalement changé et ce sont les Amiénois qui dominent. En face, Besançon ne lâche rien : Thomas Courtet, Hugo Botton et Geoffrey Delplancq buttent sur Simon Durand malgré deux minutes passées en supériorité numériques.
Besançon joue alors le tout pour le tout et sort son jardin afin de rajouter un joueur de champ. A cinq contre six, les Amiénois souffrent mais contrent et vont marquer par deux fois grâce à Julien Caron et Emile Lhermitte. Comme face à Strasbourg, les Amiénois vont encaisser un but en fin de match (en infériorité numérique) mais le coup de sifflet final est donné.

Première victoire de la saison pour l’équipe réserve des Hoplites d’Ambiani qui compte bien profiter de son prochain déplacement à Nancy mi-janvier pour poursuivre cette série.