Actu

[HOCKEY SUR GLACE] Anthony MORTAS, entraîneur…

on

Anthony MORTAS, entraîneur des U 18

Nous avons profité de la rencontre entre Amiens et Villard pour discuter avec le sympathique Anthony, bien connu des fondus de hockey d’Amiens.

Anthony a bien voulu répondre à nos questions.

Patrick GRAUX :

Anthony, pouvez-vous nous rappeler votre parcours sportif ?

Anthony MORTAS :

J’ai commencé le hockey, à Reims, à l’âge de cinq ans, soit à peu près en 1979, et je suis resté fidèle à ce club jusqu’à son dépôt de bilan, en 2002, j’avais alors 28 ans. A ce moment-là, que faire, je n’avais pas encore de reconversion de prévu ; Amiens m’avait déjà « fait du pied », par l’intermédiaire de mon ami, Jimmy Hanocq, et je n’ai pas hésité longtemps.

J’ai joué pendant dix ans avec les Gothiques, en Magnus.

Mon palmarès, c’est deux titres de champion de France « Magnus » avec Reims, en 2000 et 2002, un titre avec Amiens, en 2004 et un titre de champion du monde Division 1, avec l’équipe de France, à Prague, en 2003.

J’ai mis un terme à ma carrière de sportif de haut niveau à 38 ans.

P G :

Et votre parcours professionnel, extra-sportif ?

A M :

J’ai travaillé dans une agence immobilière, l’agence de la Poste, de 2002 à 2006, et j’ai,  ensuite, créé l’agence « Immo  En Somme », avec une amie, et aujourd’hui, je dirige seul cette société.

P G :

Vous êtes  entraîneur à Amiens depuis quand ?

A M :

En 2012, j’ai débuté l’entraînement, mais en dépannage, ensuite, en janvier 2014, j’ai remplacé Guillaume (Mennessier) et me suis trouvé plus impliqué, cela représentait tout de même environ     15 à 20 heures par semaines, (5 heures de glace, 5 heures de préparation puis les matchs), plus  pour les matchs à l’extérieur.

P G :

Quelles équipes avez-vous  entraînées ?

A M :

J’ai entraîné les U 13, en 2012 avec Stéphane Berton, puis en 2013, avec Olivier Duclos,  je me suis occupé des U 18 et maintenant, je suis seul avec les U 18, avec mes dirigeants qui m’aident vraiment beaucoup.

P G :

Quel serait votre meilleur souvenir, s’il y en avait un ?

A M :

Sans hésiter, mon premier titre de champion de France, en 2000, avec  Reims.

P G :

Et votre pire souvenir ?

A M :

La finale perdue, contre Amiens, par 3 matchs à 0, en 1999 ; pourtant à Reims, nous étions favoris.

P G :

Quel est votre objectif cette saison pour votre équipe ?

A M :

J’espère que nous pourrons finir second de la phase régulière, car Grenoble me semble au-dessus du lot, ensuite, pourquoi pas  me « payer » Grenoble en finale et revenir avec le titre.

P G :

Question piège : votre pronostic sur le classement final de la Magnus,  cette saison ?

A M :

Je vois Rouen suivi de Gap, de Grenoble et d’Angers.

P G :

Perso, j’aurai vu Epinal, à la place de Gap…

A M :

Pour moi, Gap est favori avec son entraîneur, Basile est capable de tout, en  play-offs

P G :

Merci Anthony, à bientôt…

Patrick GRAUX

 

 

 




  • [pro_ad_display_adzone id="32713"]

    About Patrick Graux

      Recommended for you