AFL (Australian Football League).

Sport considéré comme l’un des plus violents, mais également comme l’un des plus attractifs de part l’engouement en Australie ainsi que de part le format d’un match qui est tout aussi attractif pour les publicitaires qu’un match de NBA ou de NFL par exemple de part les arrêts de jeu conséquent pour mettre une ou deux pubs.

Un match se compose de 4 quart-temps de 20 minutes ainsi qu’une mi-temps de 20 minutes également. Néanmoins, avec les nombreux arrêts de jeu, la durée réelle d’un quart-temps est d’environ 28 minutes. Il faut donc prévoir approximativement 3 heures pour regarder un match dans son intégralité.

La plus grande spécificité de ce sport, c’est le terrain. En effet, ce dernier est ovale ! De plus, il y a des marquages aux sols, ce qui peut gêner le spectateur ou téléspectateur lorsque l’on ne sait pas à quoi ils correspondent.

Les transmissions de balles ne peuvent se faire qu’au pied ou à la main de manière méthodique (il faut frapper la balle avec le poing par le dessous de la balle). Lorsque une transmission au pied est effectuée, peu importe le joueur à la réception de cette dernière, si le joueur attrape directement le ballon sans que ce dernier ne touche le sol, l’arbitre arrête le jeu. Le joueur ayant le ballon peut donc prendre du temps avant de relancer le jeu, sans risquer d’être plaquer.

Lorsque le ballon sort du terrain, les remises en jeu sont faites par l’un des nombreux arbitres qui entourent le terrain d’une manière assez intrigante. En effet, l’arbitre faisant la remise en jeu se met dos au terrain et lance le ballon en arrière avec autant de force que possible, pour être certain que le ballon soit bien éloigné du bord du terrain.

Le système de score est assez atypique. Une équipe peut inscrire soit 6 points soit 1 seul.

Pour inscrire 6 points, il suffit, à l’aide d’un coup de pied, de faire passer le ballon ovale entre les deux grands poteaux se situant au milieu.

Pour inscrire 1 point, il y a 3 possibilités différentes, mais aucune n’est vraiment très rentable, étant donné que cela ne reste qu’un seul malheureux point :

  • La première méthode, celle qui est la plus répandue et sans doute la moins voulue, il suffit à l’aide d’un coup de pied de faire passer le ballon ovale entre un grand poteau et un petit poteau.
  • La seconde méthode, la moins volontaire, c’est lorsque le ballon touche l’un des deux grands poteaux sans passer la ligne.
  • La troisième méthode est celle qui est la plus rentable pour l’équipe concédant le point, il suffit de toucher le ballon avant que ce dernier ne franchise les deux grands poteaux.

Lorsqu’une équipe marque 6 points, c’est à l’arbitre de remettre le ballon en jeu au milieu du terrain. Pour ce fait, il lance le ballon contre le sol pour que ce dernier rebondisse le plus haut possible. Une fois le ballon dans les airs, les joueurs sont libres de se sauter dessus pour être à la réception. Lorsqu’une équipe marque 1 point, c’est l’équipe ayant concédé le point qui remet le ballon en jeu, dans une zone rectangulaire devant les deux grands poteaux.

Le Football Australien est donc un sport très différent du Rugby comme certaines personnes peuvent le penser. Si jamais l’envie de voir un match vous prends, un match est organisé tout les ans à Villers-Bretonneux à l’occasion de l’Anzac Day.

 

Nicolas Dupuis




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.