Anissa MEKSEN est une charmante jeune fille de 27 ans, née à Nancy le 28 avril 1988.

Sportive de haut-niveau : savatte, boxe française, boxe Thaï……

Cette jeune fille est vraiment pleine de talents, jugez plutôt :

Ses diplômes :

Double master : entraînement d’athlètes de haut niveau et enseignement du sport.

Brevet d’Etat Second degré de boxe.

Entraîneur de boxe et coach sportif.

Ses titres :

11 fois championne de France

5 fois championne d’Europe

7 fois championne du Monde

Son palmarès :

85 combats : 82 victoires dont 25 KO et seulement 3 défaites.

Ses reconnaissances :

Elue boxeuse de l’année 2014 au Muay Thaï TV award et Boxe Mag.

Elue boxeuse de l’année 2014 par Awakening Muay Thaï award.

Elue meilleur KO et inspiration de l’année 2014 par Awakening Muay Thaï.

Nous avons rencontré Anissa à l’occasion d’Agora, et elle a bien voulu répondre à nos questions.

Patrick GRAUX :

Anissa, je sais que tu as 27 ans et que tu es née à Nancy ; peux-tu m’en dire un peu plus sur ta jeunesse, en quelques mots (tes parents, tes frères et sœurs, tes loisirs) ?

Anissa MEKSEN :

J’ai une grande famille de trois frères et une sœur. Nous sommes plutôt une famille de sportif. Il y a mon frère, Mehdi, de 24 ans, qui est également boxeur et les deux derniers de 21 ans, Fethi et de  15 ans, Sofiane, eux, ceux sont des footeux. Nous sommes tous très proches. Ma famille, en quelques mots, c’est mes repères, un pilier important dans ma vie.

P G :

Il me semble que tu as déjà bien voyagé en France et à l’étranger ; cela ne t’a-t-il  pas trop perturbé au niveau de ta vie de famille ?

A M :

Non, cela ne m’a pas spécialement perturbé d’un point de vue familial. En revanche, sur le plan de la performance, il faut s’adapter à plusieurs contraintes, notamment dans le décalage horaire, l’alimentation, ce qui rend les choses compliquées.

P G :

Qu’est-ce qui t’a fait «atterrir »  à Amiens ?

A M :

Je suis venue à Amiens, car depuis quelques temps, je suis en contact avec Mohamed Oudgi, l’entraîneur de savate boxe française d’Amiens. Il œuvre beaucoup avec les nombreux bénévoles, au bien-être du club. C’est un passionné et comme le feeling est bien passé, il m’a convié à cette journée. J’ai donc tout naturellement accepté.

P G :

Comment se passent  tes journées de sportives de haut niveau ?

A M :

Mes journées sont très simples. Mon métier c’est la boxe. Je m’entraîne un jour sur deux le matin et tous les soirs. L’après-midi, je prends le temps de me reposer pour être performante le soir à l’entraînement.

P G :

Autant de titres, si jeune, n’est-ce pas un frein au niveau de la motivation ? Comment vois-tu ton avenir sportif ?

A M :

Je me fixe toujours des objectifs de façon à rester motivée. Donc, je m’entretiens au quotidien. Je suis une acharnée du travail. L’entraînement de haut-niveau, c’est beaucoup de détail, donc, il y a toujours quelque chose à améliorer : de quoi rester motivée.

Mon avenir sportif, je l’envisage sereinement. Continuer à performer comme je le fais actuellement. Prendre du plaisir et surtout gagner encore un peu plus de notoriété afin de signer d’autres sponsors.

P G :

Et ton avenir professionnel ?

A M :

Mon avenir professionnel,  j’ai beaucoup étudié afin d’assurer mes arrières. De ce fait, je travaillerai encore et toujours dans le domaine du sport car transmettre,  cela me passionne véritablement.

P G :

Merci Anissa pour ta gentillesse et comme on dit : bonne route sur la voie que tu t’es tracée.

Patrick GRAUX

12025289_884018441634713_1629395034_n 12021807_884018521634705_1404794267_n