Rien de sert de courir, il faut partir à point, une maxime que les hockeyeurs amiénois ont dû avoir à l’esprit lorsque l’on avançait dans le dernier tiers temps du match de Coupe de la Ligue, qu’ils disputaient, mardi 8 septembre contre l’Etoile noire de Strasbourg. Ils doivent encore se demander, comment, en menant 7 à 2, dans les premières minutes du 3ème tiers temps, ils ont failli être rejoints à quelques secondes de la sirène !

Tout avait  pourtant commencé de la meilleure des façons, (dans un Coliséum qui sonnait le creux ; le match se déroulant à huis clos, à cause d’une pénalité infligée au club pour le jet de plusieurs objets sur la glace au cours de rencontres,  de Ligue Magnus et de championnat U22), même si la première période n’avait permis  aux Gothiques de ne prendre qu’un but d’avance, sur des strasbourgeois qui subissaient le plus souvent. La situation fut débloquée par « Boubou », alias Fabien Bourgeois qui inscrivit le premier but, avant que que tout le monde rentre au vestiaire.

De retour sur la glace , pour la seconde période, la pression gothique s’accentuant, les buts s’accumulèrent en un éclair : 3 en moins de 2 minutes (de 24’28 à la 26’15 » :Joël Champagne,  imité par Marius Serer, et Rudy Matima (qui marquait son premier but en Coupe de la Ligue) deux des plus jeunes de l’équipe! Le festival offensif se poursuivant avec 2 nouvelles réussites amiénoises par Mitch Filman et Shane Lucke, (qui enrhuma le gardien strasbourgeois, avec un but superbe !).

Les alsaciens ne répliquant que 2 fois, par Sébastien Trudeau et Jan Pardavy, qui fêtait, ce mardi, 8 septembre, son 44éme anniversaire. Cet alerte quadragénaire, qui prouve qu’en hockey aussi, le nombre des années n’atteint pas la valeur, allait constituer l’un des plus dangereux adversaires des gothiques.

Au début du dernier tiers, le score de 6 à 2 en faveur des Gothiques laissait présager d’une fin de partie tranquille  pour des amiénois qui n’avaient plus qu’à gérer cette confortable avance, afin d’empocher un premier succès !

Tout s’annonçait d’autant plus facile, qu’après un peu plus d’un minute de jeu dans cette ultime période, Joël Champagne, en capitaine exemplaire, creusait un peu plus l’écart en inscrivant le  7ème but ; son second de la partie. (7 à 2).

Avec le changement de gardien pour les Gothiques, et sans qu’il n’y ait de cause à effet, la partie changea d’âme . Cette fois,  ce fut au tour des gothiques de concéder, 3 buts, en 3  minutes, par Sébastien Trudeau, (assisté de l’intenable et toujours aussi talentueux Jan Padavy et de Matthew), Anthony «  Bolide » Goncalvès et Jacob Goblbert !

La pression strasbourgeoise ne faiblissait pas , puisque,  à 41 secondes de la sirène Kevin Sullivan, (assisté de Michel Petrak et de l’inusable quadragénaire, Jan Pardavy, qui jusqu’au coup de sifflet final aura sonné la charge des buts amiénois), marquait le 6ème but.

Pendant la vingtaine de secondes restant à jouer, les amiénois conservèrent intelligemment la possession du palet, jusqu’à la sirène  de la fin du match.

Le mot de la fin revenant à Olivier Duclos, qui, après la rencontre parlait d’une « inquiétante victoire ! »

Jicehel




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.