Quand un joueur de l’ASC tel Laurent Heloïse ou l’entraineur Christophe Pélissier affirment que le match contre Boulogne sera compliqué, cela signifie tout simplement qu’il sera très serré. Et qu’il pourrait se jouer sur un détail, un coup de pied arrêté voire un fait de jeu. On se souvient par exemple que la saison dernière, ce fait de jeu, c’était tout simplement l’arbitre qui avait expulsé deux joueurs  amiénois.

On peut donc s’attendre à assister ce vendredi à la Licorne, à un match engagé avec des duels et une féroce bataille dans le milieu de terrain. Un secteur dans lequel brille actuellement Laurent Heloïse (voir article ci-dessous).

L’entraineur de l’ASC est plutôt serein avant la rencontre, d’autant qu’il aura à sa disposition tout son effectif.

Il table sur une efficacité offensive en sachant qu’il n’a aucun souci à se faire sur l’implication de tous ses joueurs et l’ambiance qui règne dans le groupe.

« D’abord, il n’y a pas d’un côté la défense et de l’autre l’attaque.  C’est surtout un équilibre qu’il faut trouver. Il est vrai que lors des deux derniers matches, nous n’avons pas encaissé de but mais je note toutefois que nous avons connu des occasions dangereuses comme à Dunkerque et Belfort, surtout en première mi-temps. Rien n’est donc acquis ni  réglé.

«  Il faut évidemment avoir une solidité défensive. C’est la vérité d’un sport collectif. Ensuite, il faut une animation offensive plus efficace.

« Nous avons en ce moment des débuts difficiles. Il va falloir remédier à cela. C’est donc une implication et une concentration que nous devons avoir dès le début du match.

« L’effectif est complet avant ce match même  si nous avons certaines interrogations sur un ou deux joueurs. Les choix sportifs vont être  faits pour que nous alignions la meilleure équipe possible  devant Boulogne.

« J’étais samedi au stade Moulonguet lors du match de la réserve contre Noisy. Même si le résultat n’est pas positif, j’ai vu des attitudes intéressantes de la part des joueurs.

« J’ai dit au groupe que les joueurs qui vont descendre en CFA 2 ce week-end vont devoir montrer un état d’esprit irréprochable s’ils veulent revenir en National. Ce n’est pas une punition. C’est une affaire de choix, certains ont besoin de temps de jeu.

« Je ne connais pas très bien Stéphane Le Mignan. Tout ce que je puis dire, c’est que les équipes qu’il entraine, jouent bien au ballon.  Boulogne est une équipe qui a des qualités avec des joueurs comme Grégory Thil. C’est une équipe qui possède un collectif  bien rodé dans la possession du ballon. Ce sera donc un match compliqué (sic)  mais nous y sommes habitués en National. Il faudra faire preuve de beaucoup d’abnégation, de solidarité.  Que ce soit mon collègue ou moi, nous espérons évidemment gagner. Ce match sera, je le répète, serré. A nous de faire tourner la réussite et l’efficacité de notre côté ».

-Rappelons que le coup d’envoi du match sera donné par Antoine Buron, ancien joueur de l’ASC et qui a mis un terme à sa carrière.

Ce vendredi à 20 heures à la Licorne

Amiens SC- Boulogne

-Le lendemain, à 18 heures au stade Jean Bouin, l’équipe de l’Amiens AC recevra celle de Quevilly pour le compte du championnat de France CFA. Une occasion pour les joueurs d’Azouz Hamdane de confirmer leur belle victoire de la semaine dernière  à Troyes.

Lionel HERBET




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.