Un penalty raté qui prive l’ASC de la victoire

Première rencontre de championnat à la Licorne pour l’ASC qui recevait Chambly. Soit un vrai derby picard qui n’a pas connu de vainqueur (0-0). Les deux équipes ont eu chacune une occasion dans le match mais c’est l’ASC qui est passé le plus près de la victoire.

En effet, à quelques minutes de la fin, suite à une faute sur le jeune attaquant Betina, l’arbitre a accordé un penalty que Bourgaud, malheureusement, a tiré sur le gardien. Une grosse déception donc à l’arrivée mais cette fois, les joueurs de Christophe Pélissier ne peuvent s‘en prendre qu’à eux-mêmes. Déception, c’est le sentiment qui régnait dans les rangs de l’ASC, après ce nul. Ne pas marquer un penalty à quelques minutes de la fin était évidemment assimilé à une grosse déception.

Mais n’incriminons pas Emmanuel Bourgaud qui avait pris ses responsabilités. Bref, l’ASC a laissé échapper l’occasion de glaner trois points.

De ce côté, il s’agissait d’une réelle déception pour l’entraineur amiénois Christophe Pélissier qui gardait néanmoins confiance en l’avenir. Après tout, il n’y a que deux journées de championnat.  Christophe Pélissier est déçu :

« C’est une déception mais il faut continuer à travailler et garder la tête haute. Nous allons travailler pour être plus efficace. Sur le penalty, le gardien de Chambly joue bien le coup. Dans le vestiaire, j’ai dit aux joueurs que j’avais vu les attitudes que j’attendais. J’avais dit que dans les duels, il fallait être présent. Maintenant, il ne faut pas que ce nul soit un trompe l’œil. Le football n’est pas une science exacte. Dans les matches amicaux, nous marquions beaucoup.  Ce soir, nous nous sommes créés des occasions mais nous n’avons pas su en concrétiser une seule. J’ai vu aussi des joueurs qui ne doutaient pas. »

De son côté, Julien Ielsch, joueur cadre de l’équipe avait cette analyse,  lors de la réception dans la salle du 2e étage de la Licorne :

« Nous avons  été solides. Nous savions que nous avions affaire à une équipe bien regroupée. Nous avions mis au point un système basé sur des débordements sur les côtés. Maintenant, ce championnat National est très relevé. J’ai confiance dans cette équipe qui, la semaine prochaine, s’attend à subir un combat physique à Dunkerque ».

Pour sa part, l’entraineur de Chambly Bruno Luzi notait que cela faisait deux penaltys de suite que son équipe subissait. « Nous étions venus pour cadenasser le match. Notre gardien nous sort le penalty au bon moment. Dans le match, nous avons été trop pauvres pour espérer mieux. Nous ne pouvions pas attaquer. Deux points chez des prétendants (après Colmar)à, au niveau comptable, ce sont deux bons points.».

Bref, ce nul a plutôt été bien accueilli par Chambly qui a  vu le gardien être le héros de la soirée.

« Ce soir, il nous gagne un point et c’est bien » a conclu l’entraineur de Chambly

Lionel HERBET




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.