Quand il était jeune, son idole s’appelait Pascal Olmeta. Olivier Lagarde qui est depuis cette saison, l’entraineur des gardiens de l’ASC, dresse un premier bilan sur le travail réalisé par les trois gardiens de l’ASC, Régis Gurtner, Raphaël Adiceam et Gauthier Benaziak.

« J’aimais beaucoup Pascal Olmeta parce qu’il sortait de l’ordinaire. Il amenait un peu de folie. Ensuite, j’ai beaucoup apprécié Fabien Barthez que j’ai pu côtoyer ».

Olivier Lagarde s’est lancé à fond dans ce qui est une nouvelle aventure, une nouvelle tranche de sa vie d’entraineur.

Pour la première fois de sa carrière, il n’a pas hésité à quitter son Sud Ouest natal et à monter « là-haut » en Picardie, fier de rappeler en juillet qu’il avait même amené le soleil de sa région.

Alors, avec son débit chantant, Olivier nous a parlé de ses trois gardiens avec qui, il va travailler  au quotidien toute une saison.

« Je connaissais déjà  Régis que j’avais entrainé un peu à Luzenac.  Raphaël je l’avais vu avant qu’il ne signe chez nous quand j’étais allé le superviser. Avec Gauthier, il découvre ce qu’est le haut niveau.  Ce sont  trois gardiens motivés, ayant un gros potentiel. Le trio s‘entend bien et nous n’avions aucun doute là-dessus parce que nous les avions choisis en fonction de leurs qualités sportives mais aussi humaines.

« Quand des gardiens  signent chez nous, il savent qu’il y a des règles bien définies. Ils ne sont pas pris en traitre.  Il y a un numéro un, un numéro deux et un numéro trois. Nous avons fait un bon mois de préparation avec à la fois du sérieux et du plaisir. Nous partons sur de bonnes bases »

Nous faisons alors remarquer à Olivier Lagarde que l’ASC possède une tradition bien ancrée de bons gardiens (Beaujouan, Merville, Lachuer, Poil, L’Hostis, Bonnefoi etc).

« Cette tradition va perdurer, rétorque immédiatement Olivier. Non  seulement avec Régis mais avec les deux autres. 

Tous trois ont de grosses qualités très différentes du reste.

« Régis est un gardien complet qui a fait d’énormes progrès dans le jeu au pied. C’était un peu son « manque » mais au Havre quand il a été blessé au doigt, au lieu de ne rien faire, il s’est beaucoup entrainé dans le jeu au pied. Raphael a lui aussi de grosses qualités de prise de balle. Il a une grosse explosivité. Gauthier est un gardien complet mais il devra gérer ses émotions. Il est encore jeune. Chez lui, c’est une question de nervosité. Si nous parvenons à le faire progresser, à le canaliser, ce sera un grand gardien.»

Maintenant, l’ASC possède trois bons gardiens mais il s’agit aussi de ne pas oublier les autres du Centre de Formation.

« Nous allons en effet gérer l’emploi du temps du trio afin que tout le monde ait du temps de jeu surtout quand il y a  des déplacements en National, poursuit Olivier Lagarde. Il y a  aussi de bons gardiens au Centre de Formation. En tout, ils sont sept gardiens de qualité au club et je vais régulièrement au centre pour les entrainer. C’est donc une équipe de gardiens que nous gérons ».

Enfin, Olivier Lagarde qui est intarissable sur le sujet nous parle de cette famille, de cette confrérie des gardiens.

« C’est en effet une équipe dans une équipe. Nous sommes vraiment à part. Un gardien c’est la base d’un groupe. Il doit dégager la sérénité. Pour moi qui défend ma paroisse, c’est le plus beau poste.  Nous sommes des joueurs complets. Un gardien doit sortir de l’ordinaire et avoir une « aura » non seulement sur le terrain mais aussi dans le vestiaire.  Avec  Christophe, nous avons souvent désigné notre gardien, vice-capitaine.  Gardien, c’est un capitaine au  naturel. Le brassard n’est pas nécessaire. J’ai toujours aimé avoir des gardiens de caractère.

La taille n’est pas un critère. J’ai connu des gardiens qui faisaient 1m95 mais qui ne sortaient  pas et  n’allaient jamais chercher un ballon aérien. Pour moi, la taille, n’est pas un critère. Je préfère avoir un gardien intelligent qui a une bonne lecture de trajectoire.  

Enfin, qu’est-ce qu’un bon gardien ? C’est un joueur complet, intelligent qui participe au jeu, capable de nous faire gagner des points. Un bon gardien, ce n’est pas celui qui va nous faire dix arrêts mais qui va faire une sortie décisive, qui aura les mots justes envers ses défenseurs et saura commander sa défense.».

Et de conclure :

« Qui mieux qu’un ancien gardien peut comprendre un gardien ?»

Lionel HERBET




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.