Chaque premier mardi du  mois, se tiendra à la Licorne une conférence de presse qui verra la présence, outre celle du président de l’Amiens SC Bernard JOANNIN, mais aussi de l’entraineur Christophe PELISSIER qui sera accompagné de deux joueurs.

Cette initiative est intéressante dans la mesure où ce contact entre le monde des médias et l’ASC permettra de procéder à un large échange  d’idées et d’évoquer tous les problèmes du moment. Mais a ajouté Christophe Pelissier, il faudra aussi protéger les joueurs qui n’auront plus le loisir d’être interrogés à la sauvette, qui sur le parking de la Licorne, qui dans un autre lieu.

Christophe Pélissier a été le plus long à répondre aux questions posées et pas seulement sur l’ASC mais aussi sur la guerre actuelle entre Le Graët et Thiriez, le cas d’Arles-Avignon etc. En ce qui concerne l’ASC, l’entraineur a loué le bon esprit qui règne au sein du groupe que ce soit sur et en dehors du terrain. « C’est le socle sur lequel on doit s’appuyer.« 

Et de poursuivre: « En National, il n’y a pas de match facile. Notre préparation physique a été bien dosée. Nous travaillons afin de nous améliorer et ce dans tous les domaines. Je ne suis pas un magicien car la vraie réalité, c’est le terrain. Nous parlerons tous un langage commun que ce soit nous le staff technique ou les joueurs« .

Christophe Pelissier a brièvement évoqué le match amical de ce vendredi à la  Licorne contre Roye-Noyon. Coup d’envoi 20 heures.

Ce match devrait permettre aux joueurs susceptibles d’être titulaires à Belfort, d’être utilisés quasiment durant tout le match car nous sommes à une semaine de Belfort.

Justement, Belfort est une ville que Julien Ielsch connait bien. C’est là qu’il est né mais précise-t-il, il n’a jamais joué dans un club de la ville. Vice-capitaine de l’équipe avec Régis Gurtner, Julien Ielsch dont c’est le retour au club, après deux saisons passées au Red Star, a souligné « qu’il avait mûri et avait pris un peu plus d’expérience. Au Red Star, ce fut tout bénéfice ». Homme de vestiaire, Julien Ielsch a répété qu’il avait vécu deux belles saisons au Red Star et surtout contribué à une nouvelle accession.

Quant à l’équipe qu’il a retrouvée avec évidemment de nouvelles têtes, il admet « qu’on verra dans les moments difficiles, quand le bâteau aura tendance à tanguer, comment on fera pour éviter la tempête ».

Régis Gurtner le gardien a surtout évoqué la satisfaction qu’il avait de venir jouer à l’ASC et rejoindre Christophe Pelissier mais aussi Olivier Lagarde, deux hommes qu’il avait connus l’an dernier à Luzenac.

Lionel HERBET

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.