A notre connaissance, ce n’est jamais arrivé dans le passé. La grande famille du football français se déchire et cette guerre, sans pitié, va se terminer devant le Conseil d’Etat.

Pour résumer l’affaire, c’est quand même le président de la Ligue du football professionnel Frédéric THIRIEZ qui a déclenché le premier les hostilités. Avec les principaux dirigeants de L1 (19 sur 20) et notamment M. AULAS, il a fait un pas en avant vers le système américain qui veut que, dans un championnat professionnel, il n’y ait plus de montées ni de descentes.

L’argent et l’argent seul serait déterminant. La Ligue a décidé que dès la prochaine saison, il n’y aurait que deux descentes de L1 en L2 et par conséquent deux accessions de L2 en L1 et de National en L2. Or, le championnat National est géré par la Fédération française.

On se souvient que récemment, lors de la présentation de la saison, le président de l’Amiens SC Bernard JOANNIN s’était insurgé contre cette décision et avait parlé d’hérésie quand nous l’avions interrogé sur le sujet.

Sur une photo parue ce matin dans la presse, on voit Noël LE GRAET aux côtés de Frédéric THIRIEZ. LE GRAET est beaucoup plus petit physiquement que THIRIEZ et pourtant dans cette affaire, c’est le petit qui a mangé le gros. On imagine que l’ensemble du football amateur français va se ranger derrière Noël LE GRAET.

On attend maintenant la suite des événements car la Ligue veut attaquer la FFF devant le Conseil d’Etat mais on rappellera en passant, qu’au Ministère des Sports, c’est la FFF qui est reconnue. Le Ministre n’hésite pas à affirmer « qu’il s’agit d’une mauvaise affaire ».

Où tout cela va nous mener?

Nous n’en savons évidemment rien mais on peut se demander si, finalement, c’est la meilleure façon de bien préparer l’Euro 2016. En tout cas, cette affaire laissera des traces et nous ne serions pas surpris qu’un des deux grands patrons du foot français y perde des plumes voire qu’il soit contraint de démissionner.

Lionel HERBET

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.