Logo Amiens Métropole

Actu

FOCUS : CLUB DE CANOE-KAYAK DE LOEUILLY

on

Imprimer

Notre focus à travers la rencontre avec Monsieur Romain DENOEUVEGLISE, Président du club de Loeuilly.

Patrick GRAUX : Romain,  pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Romain DENOEUVEGLISE : « Je travaille à Amiens Métropole, j’habite Amiens depuis quelques années. Je suis au club de Loeuilly depuis sa création, en 1995, je faisais alors du slalom et de la descente, puis, en 1997, lorsque le club a créé l’activité kayak-polo, je m’y suis mis ; j’ai été secrétaire, puis trésorier du club et depuis 2012, je suis président. Je précise que je suis toujours joueur de kayak-polo en N 1. Mon épouse est secrétaire du club et ma sœur est trésorière et joueuse. »

PG : A quelle date remonte la création du club ?

RD : « Comme je vous l’ai dit, le club a été fondé en 1995, par monsieur et madame Bove, leurs 3 fils sont d’ailleurs toujours au club. »

PG : La discipline du kayak-polo remonte à quand ?

RD : « Le kayak-polo a été joué pour la première fois en Angleterre ; il est arrivé en France début des années 1980. »

PG : Le club, c’est combien de membres au Comité ? Combien de bénévoles ?

RD : « Nous avons 10 membres au comité, et une dizaine de bénévoles qui nous aident beaucoup. »

PG : Au total combien y a-t-il de licenciés dans le club ?

RD : « Nous avons 103 licenciés, compétitions et loisirs en 2014, actuellement, nous sommes 72 mais la saison se termine au 31 décembre. »

PG : Combien de disciplines figurent au sein de ce club ?

RD :  » Principalement, le slalom et le kayak-polo en compétition et une section « loisirs ». »

PG : Combien d’équipes de Loeuilly sont inscrites dans les différents championnats ? Pouvez-vous nous les citer avec leur palmarès et leur classement actuel

RD : « Nous avons l’équipe seniors hommes, en championnat de France N 1, c’est notre première saison à ce niveau de compétition, nous sommes actuellement 11ème et nous pensons que le maintien est assuré, ce qui était l’objectif en début de saison.

Nous avons également une équipe seniors hommes, en N 4, cette équipe dispute les phases qualificatives, dans lequel elle figure actuellement à la 4ème place ; il reste une dernière journée, à Montigny en Gohelle (le 14 juin), nous pouvons encore accrocher la 3ème place qui nous qualifierait pour les demi-finales nationales ; ce serait un très bon résultat.

Notre équipe seniors femmes dispute le championnat de France N 1, en réalité, il n’y a qu’un championnat, vu le nombre d’équipes en France. Cette équipe est dernière de son championnat, elle n’a pas gagné un match, mais c’est la première année de compétition pour ces joueuses, il faut bien débuter. « 

PG : Les compétitions se déroulent de quand à quand ?

RD : « Le championnat de France débute en février (en piscine) et se termine début juillet ; quant à la coupe de France, elle se déroule d’avril à octobre. »

PG : La formule du championnat est-elle comme au foot, c’est-à-dire le champion est déterminé à la fin des matchs aller-retour, ou bien y a-t-il un système de « play-off » et « play-down » ?

RD : « Les seniors hommes de N 1 à N3 font un championnat national en aller-retour, les seniors hommes N 4 font d’abord une sélection par zone géographique et les premiers font ensuite les demi-finales et finales nationales.

Les seniors féminines font un championnat aller-retour. »

PG : La saison est maintenant pratiquement terminée, espérez-vous encore quelque chose de cette saison ?

RD : « Nous espérons le maintien pour les seniors hommes en N 1, pour les filles, c’est leur première saison, on ne s’attendait donc pas à des miracles, et pour les seniors hommes N 4, nous espérons vraiment une participation aux demi-finales nationales. »

PG : Quels sont les objectifs de la saison prochaine ?

RD : « Nous pensons réaliste d’espérer un milieu de tableau au niveau du classement des N 1 hommes ; pour les N 4, pourquoi pas la montée, et pour les filles, le commencement des victoires.

Attention, nous attendons une refonte de certaines formules de championnat, donc, on verra. »

PG : Comment faites-vous pour recruter ?

RD : « Par le bouche à oreilles et aussi l’effet « base nautique » ; j’aimerai d’ailleurs pouvoir réaliser un rêve : mettre en place un centre d’entraînement à Amiens.

En en parlant, vous pouvez faire un appel pour nous pour trouver des jeunes. »

PG : Les sportifs sont tous amateurs ?

RD :  » (Rire) évidemment, savez-vous combien coûte le matériel du kayak-polo ? Un « terrain » complet kayak-polo coûte environ 4 000 €, un bateau à peu près 2 000 € et il faut prévoir le renouvellement environ tous les 6 ans, sachant que chaque équipe compte entre 5 et 8 joueurs !!! « 

PG : Je suppose qu’ils ne sont pas tous de Loeuilly ?

RD : « Evidemment non,  tenez, moi je vis à Amiens, il y en a de Loeuilly, de Beauvais, etc… »

PG : Quelles sont vos relations avec la Fédération ?

RD : « Elles sont très bonnes, nous sommes vraiment investis au niveau fédéral ;  pour ma part, je suis, au niveau fédéral, responsable du championnat Féminin N 1 ; Brice Dejonghe est responsable, au niveau fédéral du championnat N 4 région Nord. »

PG : Le club a-t-il des salariés ?

RD : » Nous avons, en commun avec la base nautique un employé temps plein depuis 15 ans, et un emploi d’avenir depuis  1 an. Egalement,  nous faisons appel au niveau du club à des services civiques. »

PG : Avez-vous ou avez-vous eu au sein du club des sportifs de haut niveau, que ce soit en kayak polo ou autre activité ?

RD : « Effectivement, Valentin Gori est en sélection équipe de France – 21 ans, Christian Poppe, joue en équipe de France   – 21 ans, pour le kayak-polo et Quentin Bove a été vice-champion de France 2009, 2010, 2012 et 2014 et 3ème aux championnats du monde 2006, en slalom. »

PG : Les entraînements ont lieu à Loeuilly ?

RD : « Les entraînements collectifs ont lieu à Loeuilly, le mardi et le jeudi soir  ainsi que les dimanches lorsqu’il n’y a pas de compétition pour les hommes, pour les filles, c’’est le mercredi et le samedi après-midi ; ils viennent parfois le soir aussi.  Les entraînements de semaine sont formalisés, le dimanche, c’est selon, les gars arrivent et s’entraînent, en fonction des disponibilités. »

PG : La formation ?

RD :  » C’est un projet auquel je tiens, nous pensons faire le nécessaire pour que le club soit reconnu « centre de formation club »… peut-être la saison prochaine. »

PG : Le kayak polo est une discipline peu connue,  qu’en pensez-vous ?

RD : «  C’est indéniable, nous travaillons chacun à notre niveau pour faire connaître notre sport, ce n’est pas facile. « 

PG : Cette discipline figure-t-elle aux jeux olympiques ?

RD : « Le kayak-polo est depuis plusieurs années dans les «word-games », mais ça s’arrête là, nous espérons bien que dans un proche avenir notre discipline soit olympique. »

PG : Le championnat du monde a lieu tous les combiens ?

RD : « Un an sur deux il y a championnat du monde et championnat d’Europe. »

PG : Notre équipe de France a-t-elle performé dans ces compétitions ?

RD : « Cela, c’est notre fierté, les seniors hommes et les hommes – 21 ans sont champions de monde 2014 ;  quant aux féminines seniors, elles sont 3ème du championnat du monde 2014 et les féminines – 21 ans, pour leur part, ont terminé 2ème du championnat du monde 2014. »

PG : N’est-ce pas une belle conclusion, merci Romain

Donc, Jeunes gens, jeunes filles, vous avez au moins 8 ans, vous savez nager, le club de canoé-kayak de Loeuilly vous ouvre ses portes, et si vous voulez vous éclater, à partir de 12 ans découvrez le kayak-polo,  pour tous renseignements, adressez-vous à la base nautique de Loeuilly. 

Patrick GRAUX




  • Retrouvez le restaurant Little Big Jack à Amiens

    About Patrick Graux

    Photo du profil de Patrick Graux

    Recommended for you

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *