Ils l’ont fait, l’Amiens Picardie Handball est champion de France de Nationale 2. Une victoire arrachée aux tirs au but, face à des adversaires de la Case Créssonnière dangereux jusqu’au bout. Les guerriers rouges terminent cette saison de la plus belle des manières.

Un ultime match tendu, à Paris dans la halle Carpentier qui accueillait les finales entre clubs de France Métropolitaine et des DOM-TOM. Tendu parce qu’il y avait l’envie des deux côtés de remporter ce titre de champion. Mais les amiénois ont pu compter sur le soutien inconditionnel des dirigeants et des supporters du club. Les tribunes sont vite devenues rouges et noires.

Les réunionnais prennent rapidement l’avantage au score 4 buts à 2 après 8 minutes de jeu. C’est le début d’une longue domination réunionnaise. Karyl Calicharane le capitaine inflige de nombreux buts à Amiens. Une période de doute qui fait peur. Plus le temps passe plus l’hémorragie s’aggrave.

A la mi-temps le tableau d’affichage affiche 12 à 7 pour la Case Créssonière. Jamais au cours de la saison les amiénois ont eu autant de retard.

Le vestiaire aura fait du bien aux amiénois puisque c’est avec un tout autre état d’esprit que les joueurs du coach Tarik Hayatoune entament la deuxième mi-temps.

Les muscles ne suffisaient plus, c’est au mental que la deuxième mi-temps s’est jouée. Savoir laquelle de ces deux équipes résisterait la mieux à la pression. Mais à ce petit jeu-là, les deux camps sont exemplaires.  Amiens parviendra à placer quelques ballons dans les filets jusqu’à égaliser d’un treizieme but à la 36e minutes grâce à Youriy Petrenko. Les réunionnais maintiennent le cap, toujours capable de marquer, ils peuvent compter sur leur capitaine Karyl Calicharane  pour marquer.

Mais après de longues minutes de bataille, les Amienois et la Case Créssonière se retrouvent à 20 buts. Qui dit égalité dit alors tir aux buts. Exercice toujours cruel en finale. Grégory Thévenot le gardien amiénois arrête deux tirs. Vient ensuite le dernier tir amiénois. Pas facile de trouver un volontaire, et c’est à Julien Richard à qui est revenue ce devoir. Face au gardien réunionnais l’Amienois ne tremble pas et transforme le pénalty en victoire. Vient ensuite la joie immense des amiénois joueurs et supporters qui ont remporté le championnat de France de nationale 2.

«Nous savions que ça serait difficile. Il nous  a été opposé une belle équipe venant de la Réunion. Nous avons bataillé jusqu’au bout » reconnait  Simon Vanhihuse ailier gauche de l’APH heureux de ce titre.

« Tout le monde était à fleur de peau parce que le match était ni gagné, ni perdu. C’est difficile de gérer la pression. Nous avons repensé à la très belle aventure que nous avons vécu tout au long de la saison. » Commente Tarik Hayatoune l’entraineur de cette équipe amiénoise.

Supporters, joueurs et dirigeants de l’Amiens Picardie Handball ont fêté ensemble ce titre. Une fois de plus l’APH a fait preuve d’une détermination sans faille, un exemple pour tous.

Bravo les gars !

Francis LETOCART

L’équipe à gagner le dernier titre de la saison ! good job – photo sylvain bouture.

11638686_1003695076309568_1688337908_o




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.