L’équipe de flag des Spartiates d’Amiens a joué ce week-end les demi-finales du championnat de France à Asnières-sur-Seine (92).

Le tournoi s’est déroulé par un beau temps et dans un complexe sportif remarquable. Il a également été éprouvant pour les organismes car il a débuté à 14h00 pour s’achever à 18h30.

Les Spartiates ont joué 5 matchs durant ce week-end. Ils en ont gagné 3 ce qui leur a permis de se qualifier pour les finales à Pau lors du week-end du 30/31 mai :

  • Spartiates d’Amiens vs Taureaux de Ronchin (19-31),
  • Spartiates d’Amiens vs Cobras de Mons en Baroeuil (35-00)
  • Spartiates d’Amiens vs Météores de Fontenay (51-14)
  • Spartiates d’Amiens vs Molosses d’Asnières (12-25)
  • Spartiates d’Amiens vs Salamandres du Havre (34-14)

Philippe VANDURME, président des Spartiates d’Amiens, avait fait le déplacement. L’équipe de flag sera t-elle en mesure d’aller chercher un titre qu’elle a déjà gagné ? « Dans toute finale tout est possible, sur les 6 finalistes du tournoi, 4 équipes ont déjà eu le titre national dont les spartiates ; et au regard de la qualification de ce week-end, on peut envisager que l’équipe va se battre pour ramener le titre »

Cette finale se jouant dans les Pyrénnés aura certainement un impact financier sur le club. Le président y répond : « Nous sommes en train de réaliser des devis sur le mode de transport pour aller à PAU à moindre coût et à la fois dans les meilleures conditions pour les joueurs et joueuses. Il faut compter un budget supplémentaire est de l’ordre 5 000 à 6000 euros. Un seul partenaire accompagne le flag : la MATMUT. Il n’y certainement aura pas d’impact sur la presse excepté les médias spécialisés comme le votre, ni même de subventions supplémentaires, »

Cette finale à Pau est un surcoût très important (1800 km A/R, hôtel, restauration…).  En début de championnat, le lieu de la finale n’est pas connu des clubs. Il est donc difficile de budgéter un tel déplacement… Les aides institutionnelles sont difficiles à mobiliser en si peu de temps et pour un sport encore peu connu en France. Les partenaires sont exsangues financièrement ou tant sollicités. Il reste le mécénat, la participation des joueurs comme pour nombre de sport amateur ou le foot us pour la coupe du Monde de cet été.

Boys and girls : On the road again…

Marie Brunel




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.