Logo Amiens Métropole

Actu

[Floorball] Play-off terminé avec Honneur !

on

Imprimer

Ce week-end se sont déroulés les ¼ de finales du championnat de France de Floorball à Amiens. Les Hoplites d’Ambianis ont été éliminés par des Tigres du Grésivaudans venus tout droit de Grenoble.

C’est en match aller-retour qu’il a fallu départager les deux équipes. Le match aller s’est joué samedi soir.  Une première manche mal engagée dès le premier tiers-temps, puisque en 20 minutes, Amiens encaisse 3 buts face à des Grenoblois réalistes. Le deuxième tiers est beaucoup moins laborieux, malgré un autre but marqué par les Tigres, les Hoplites reviennent au niveau de l’adversaire à 4 buts partout avec beaucoup moins d’erreurs défensives, avant de s’effondrer au troisième tiers-temps en encaissant 3 buts consécutivement. « Clairement ce soir, on n’a pas forcément réussi à élever notre niveau de jeu. Physiquement on était au niveau, en expérience on manque peut-être un peu. On a vu une équipe fantôme sur le tiers un et trois », réagit Adrien Lhermitte, ailier des Hoplites d’Ambiani.

Le lendemain matin, lors du match retour les amiénois ont fait honneur au maillot, puisque c’est avec beaucoup plus de réalismes qu’ils ont appréhendé la rencontre. La nuit a visiblement été bénéfique, le score en fin de match est moins sévère, 2-2. Malheureusement ce ne sera pas suffisant, à la différence de buts les grenoblois l’emportent largement (6-9). « On s’est battu jusqu’au bout ! On a des regrets parce que c’était une année où on avait l’opportunité pour aller en demi-finale. On avait les clefs en main, à domicile, avec le public » argumente Cédric Bacot, capitaine des Hoplites d’Ambiani.

C’est donc prématurément que les hoplites quittent la compétition. Après 7 ans d’existence, il est aujourd’hui intéressant de dresser un bilan du club. Car même si le bilan sportif laisse quelques regrets, le bilan associatif est quant à lui très gratifiant puisque le club fondé en 2007 est désormais bel est bien inscrit dans la vie local. « Les gens connaissent limite plus les Hoplites que le Floorball en lui-même, c’est génial ! » s’extasie Pierre-François Leblanc, président du club. Si à l’échelle locale le plus dure est fait, il reste un pas important à accomplir à échelle nationale : faire reconnaître la Fédération Française de Floorball par le Ministère de la Jeunesse et des Sport. « Il y a du travail à réaliser pour pouvoir progresser. C’est en terme de nombre de licenciés que les clubs doivent travailler chacun de leurs côtés pour avoir plus de poids» explique le Président du club. Le club a maintenant une centaine de licenciés, en l’espace de deux ans l’effectif a doublé et le club a engagé 4 équipes (jeunes, filles, d2, d1). Dans une ville de « crosse » le vivier est là, il manque encore cette reconnaissance institutionnelle car le budget n’est que le fruit des licences et de partenaires privés.

Francis LETOCART




  • Retrouvez le restaurant Little Big Jack à Amiens

    About Leandre Leber

    Photo du profil de Leandre Leber

    Recommended for you

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *