Ils défendent le Foot-Entreprise !

 

Dans les années 80 et même avant, le football corporatif était très dynamique dans la capitale picarde. Il est vrai que toutes les entreprises installées sur la zone industrielle d’Amiens, avaient leur équipe de foot.

Les matches se déroulaient le samedi et le dimanche, certains licenciés pouvaient jouer avec leur équipe de village.

A cette époque, le championnat corporatif dans la Somme comptait une bonne cinquantaine d’équipes dont les trois quarts sur Amiens.

Tous les corps de métiers étaient quasiment représentés. Nous avions par exemple une équipe dans la Police, une autre chez les Sapeurs- Pompiers, les Municipaux, la Gendarmerie, les Banques sans oublier le Courrier Picard qui a été le premier club dit corpo à se créer (en 1947).

Et puis peu à peu, en raison de la situation économique, le nombre de clubs a disparu peu à peu. Il est vrai que les comités d’entreprise qui finançaient ces clubs ont commencé à se faire tirer les oreilles.

Les clubs avaient la possibilité d’intégrer plusieurs éléments venus de l’extérieur. Résultat : aujourd’hui sur Amiens, le Foot Entreprise, (c’est sa nouvelle appellation) ne compte plus qu’une petite dizaine de formations (Valeo, Unither, SIP, F C P E N). La plus représentative est sans conteste le CHU (Hospitaliers d’Amiens), basé à l’Hôpital Pinel et qui, aujourd’hui est non seulement la meilleure équipe de Picardie mais aussi de France.

Les Hospitaliers possèdent en leur sein plusieurs anciens joueurs de l’Amiens SC, notamment Stéphane Demoulin, l’entraineur, Simon Lucq, actuel préparateur physique, Manu Duchemin,  Romuald Lemaire etc..

Les Hospitaliers sont quasiment aux portes des quarts de finale et leur vœu est d’aller en finale. Et qui sait si ce sera (enfin) leur année ?

Lionel HERBET




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.